Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 1340 du 3/4/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Art et Culture

1ère édition de la journée culturelle du Cppe : Cohésion sociale et réconciliation au cœur des activités
Publié le jeudi 3 avril 2014  |  Le Mandat




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Centre de protection de la petite enfance (Cppe) pilote de Cocody a organisé le mardi 1er avril 2014, à Cocody, la première édition de la journée culturelle de l’enfant en milieu scolaire. Elle a eu pour thème : « la paix pour un développement durable ».

Selon les responsables du Cppe, l’organisation de cette journée avait pour but d’unifier et consolider la paix en Côte d’Ivoire et célébrer le brassage culturel à travers la présentation et l’exposition de produits étrangers. Les enfants dudit établissement ont donné le ton de cette manifestation à travers des défilés aux couleurs et tenues de plusieurs pays africains. Il s’agit entre autre de la Guinée, du Gabon, du Niger, du Togo, du Nigéria, du Niger, du Kenya, du Mali et la Côte d’Ivoire. M. Ebenezer Agoh, parrain de la cérémonie, s’est réjoui de l’implication des tout-petits dans cette magnification de la cohésion sociale en Côte d’Ivoire. Car, a-t-il souligné, les enfants ne doivent pas être mis en marge de la valorisation des cultures africaines en Côte d’Ivoire. ‘’ Ils sont les adultes de demain’’, a-t-il dit. La directrice du Cppe pilote de Cocody, Mme Koutouan Hortense a rassuré ses convives sur le fait que sa structure mettait un point d’honneur sur la promotion de telles valeurs auprès des pensionnaires. «Les praticiens scolaires doivent utiliser des approches pédagogiques différenciées et insérer à la gestion des classes, des techniques d’intervention afin de mieux répondre aux besoins des élèves qui présentent des difficultés d’adaptation sociale ou scolaire », a-t-elle préconisé.

A.B.S

Comment

 Commentaires



Comment