Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article



 Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3079 du 7/4/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Sport

Football / Tournoi des centres de formation : le CFIF invité en France
Publié le lundi 7 avril 2014  |  L’intelligent d’Abidjan




Comment

 Vos outils




Le centre de formation ivoirien de football (CFIF) piloté par Koné Ahmed Aziz se rendra en France du 18 au 22 avril prochain pour participer au tournoi international du Vieux Condé. Ce tournoi qui concerne les catégories U16, U17 et U18 rassemblera plusieurs centres de l’hexagone et des Amérique. La délégation du CFIF forte de 17 joueurs quittera Abidjan le 16 avril pour se rendre dans le Nord de la France. « Nous étions en France en 2013 avec les U11. Leur prestation a été beaucoup appréciée et nous sommes rentrés au pays avec le titre de vice-champion du tournoi Prestige Cup international de Tremblay. L’inter Milan qui nous avait battus en finale, a bien souffert mais c’était une première participation. Cette année, nous partons avec des jeunes qui tenteront de faire mieux que les minimes. C’est déjà agréable de participer à de telles compétitions. Car elles permettent aux jeunes d’acquérir de l’expérience et surtout de connaître les réalités du football dans les pays développés. C’est notre combat à la tête du CFIF. Et chaque année, nous avons pris l’engagement de participer à des tournois internationaux réservés aux centres de formation de football », fait savoir Koné Ahmed Aziz. Le Centre de formation veut, à travers ce tournoi, montrer le travail qu’il abat à la base. Le champion d’Afrique avec les cadets ivoiriens en 2013, Victorien Becanthy Agban, est issu du centre de Koné Ahmed Aziz. « C’est la fierté du centre. Il est pensionnaire de Chelsea en Angleterre et nous osons croire que certains de nos jeunes suivront ses traces », a conclu le président-fondateur du CFIF.

AS

Comment

 Commentaires



Comment