Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article



 Titrologie



L’Inter N° 4753 du 8/4/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Région

Agboville-Insécurité : Braquage manqué de la Banque Atlantique
Publié le mardi 8 avril 2014  |  L’Inter




Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Deux braquages en deux mois. Le dernier en date est un échec. Cette tentative s'est produite hier lundi, peu après 8H30 du matin, en plein centre-ville. Selon plusieurs témoins, deux individus sont arrivés au pas de course au niveau de la Banque Atlantique de Côte d'Ivoire (Baci), à bord d'une moto dite ''Djakarta''. « L'un d'eux portait un tee-shirt blanc coiffé d'un bonnet », précise la source. Ils semblaient pister le gérant de la station-service Total, située à une centaine de mètres de la banque. Ce dernier, qui était venu pour un versement habituel, se déplaçait lui aussi à moto. Selon toute vraisemblance, les deux malfrats ont été devancés par le gérant de la station, qui, grâce au discernement et à la vigilance du portier, n'a pu être intercepté avant son entrée dans la banque. « Ouvrez », ont ordonné les braqueurs au vigile. Devant l'absence de réponse, ils vont ouvrir le feu à trois reprises, dans la vitre apparemment blindée, de la porte principale d'entrée de la banque. Rien n'y fit. La vitre ne cédera pas. L'impact de balle était nettement visible et les douilles de balles au sol. Finalement, les gangsters se sont enfuis sans aucun butin, sans faire heureusement de blessés. Selon plusieurs sources, une première attaque avait eu lieu au même endroit, il y a un peu plus d'un mois. Il s'agissait encore du gérant d'une autre station d'essence, toute proche de la banque, qui s'apprêtait à entrer dans la Banque Atlantique, pour procéder à un versement.

Malheureusement, ce jour-là, les braqueurs qui étaient à bord d'une moto du même type, ont réussi à arracher et emporter le butin à l'aide d'une arme, avant que le gérant n'entre dans la banque. A Agboville, l'on s'interroge sur la possibilité de mener une opération en plein jour, au centre-ville, à bord d'une moto sans aucune inquiétude de la part des braqueurs. Un bataillon entier de Frci veille pourtant sur le département d'Agboville, dont une cinquantaine pour la seule cité, note-t-on.

Jean-Yves BOKA
Région Agnéby-Tiassa

Comment

 Commentaires



Comment