Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 4313 du 10/4/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment


 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Santé

Epidémie d’Ebola: les femmes parlementaires s’engagent dans la lutte
Publié le jeudi 10 avril 2014  |  Le Patriote


Appui
© Abidjan.net par Marc Innocent
Appui à la santé: Le district de Bas-Rhein (France) offre des défibrillateurs à l`Etat ivoirien
Mercredi 27 novembre 2013. Abidjan. Primature. Le gouverneur du district d`Abidjan Robert Beugré Mambé a offert de la part du district du Bas-Rheim en France un lot de 19 défibrillateurs dont 5 automatiques et 14 semi-automatiques au ministre en charge de la santé en présence du premier ministre Daniel Kablan Duncan. Photo: Dr Raymonde Goudou Coffie


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Les élus du peuple, notamment les femmes parlementaires, s’engagent à soutenir le gouvernement dans la campagne de sensibilisation sur l’épidémie d’Ebola. Hier, elles ont eu une séance de travail avec le ministre de la Santé et de la lutte contre le SIDA, Dr. Raymonde Goudou Coffie, au cabinet ministériel, au Plateau. Ces élues du peuple ont d’abord été instruites par le Pr Dagna Simplice, directeur de l’Institut national de l’hygiène publique sur ce qu’est la fièvre Ebola. Il a expliqué que c’est une maladie infectieuse aiguë qui provoque des épidémies chez l’homme. Elle se transmet d’abord de l’animal à l’homme, puis d’homme à homme. Elle se manifeste par une fièvre brusque, des maux de tête, de gorge et des saignements. « Pour éviter la contamination, il faut éviter de manger de la viande brousse, de manipuler les cadavres, se laver fréquemment les mains », a-t-il indiqué. Car le virus ne résiste pas à l’eau et à l’air. A sa suite, le ministre Raymonde Goudou Coffie a exhorté les élus du peuple à sensibiliser davantage leurs populations. « On ne peut gagner le combat sans les députés. Nous sommes entourés du virus. Il suffit d’un rien pour qu’il rentre en Côte d’Ivoire », a-t-elle prévenu. Ajoutant que le maître- mot de la sensibilisation doit être l’hygiène alimentaire, domestique et environnementale. Au nom des femmes parlementaires, Mme Fadiga Sara Sako, 1ère vice-présidente de l’Assemblée Nationale a promis relayer le message sur le terrain, « au près de nos parents ». Notons qu’à ce jour, le virus Ebola a fait 98 décès en Guinée sur 151 cas, 5 décès en Sierra Leone sur 6 cas et 6 décès au Liberia sur 21 cas. Au Mali, les 9 cas suspects ont été déclarés négatifs.

DM

Comment

 Commentaires



Comment