Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Politique

L’ONUCI forme des parlementaires au contrôle démocratique et à la réforme de la sécurité
Publié le vendredi 11 avril 2014  |  AIP


Promotion
© Abidjan.net par Atapointe
Promotion du genre: Anne Désirée Ouloto et Aïchatou Mindaoudou inaugurent le centre commercial de la poterie de Katiola
Jeudi 20 Février 2014. Katiola. Place HKB. Le ministre de la solidarité, de la famille, de la femme et de l`enfant Anne Désirée Ouloto et la représentante spéciale de l`opération des nations unies en Côte d`Ivoire Aïchatou Mindaoudou ont procédé à l`inauguration du centre commercial des métiers de la poterie de Katiola dénommé "La maison de la potière", construit avec l`appui financier de l`ONUCI dans le cadre du projet d`autonomisation de la femme rurale en Côte d`Ivoire. Ph: Aïchatou Mindaoudou.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan- Une dizaine de parlementaires ivoiriens, membres de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale ont entamé, mercredi, une formation sur le contrôle démocratique et la réforme du secteur de la sécurité (RSS), selon un communiqué de l’ONUCI transmis à l’AIP.

Cette formation est organisée par la division de la réforme du secteur de la sécurité (RSS) de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), avec le soutien de la Fondation Friedrich Ebert et le partenariat du secrétariat du conseil national de sécurité.

Cette activité, la deuxième du genre, la première s’étant déroulée en novembre 2013 avec 25 députés, vise à permettre aux participants de pouvoir développer leurs aptitudes et connaissances dans le domaine de la RSS et sur les différentes opportunités qui leur sont offertes pour exercer pleinement leur mandat.

Ils devraient également renforcer leurs capacités au niveau de l’analyse des questions de sécurité, de la bonne gouvernance politique, de la vie publique et du leadership, notamment au niveau de la négociation et de la médiation ainsi que du développement personnel.

Le représentant du secrétariat du conseil national de sécurité, Jean-Paul Malan, a ouvert la session et remercié l’ONUCI et la Fondation Friedrich Ebert pour leur implication technique et financière. Il a souhaité que les différentes contributions aboutissent à l’élaboration de mécanismes nationaux du contrôle démocratique de la RSS.

« La réussite de cette réforme passe par le nécessaire renforcement des capacités des acteurs (Etat, justice, société civile, parlement) à relever les défis liés aux besoins sécuritaires et le développement, entre les acteurs, des relations de travail confiantes pour la mise en place d’un cadre formel d’animation et de concertation de la RSS », a souligné M. Malan.

Pour sa part, le chef de la division RSS de l’ONUCI, Ely Dieng, a souligné que cette formation visait à encourager les parlementaires à valoriser leurs acquis et à définir leurs priorités, dans un plan d’action circonscrit à la stratégie nationale de la RSS.

Il s’agit, a dit M. Dieng, « de renouveler l’engament de l’ONUCI à poursuivre la collaboration avec la commission défense et sécurité dans le cadre global du processus RSS et d’apporter un appui à l’Assemblée nationale afin de permettre aux parlementaires d’appréhender plus fortement leur tâche ».

Le chargé des programmes de la Fondation Friedrich Ebert, Adamo Kouamé, partenaire de cette formation, a justifié l’implication de son institution dans cette activité par le souci de replacer l’institution parlementaire au cœur de l’action publique en toute indépendance de l’Exécutif et de l’amener à se pencher sur des questions majeures qui impactent le quotidien du citoyen ordinaire et d’approfondir le débat démocratique.

« Nous nous attendons à ce que les effets de ce séminaire se ressentent dans des débats parlementaires et dans le jeu politique des institutions républicaines pour la consolidation de la démocratie en Côte d’Ivoire », a-t-il dit.

En travaux jusqu’au 12 avril 2014, les députés membres de la commission défense et sécurité vont plancher sur divers sous-thèmes tels ’’les principes cardinaux de la bonne gouvernance’’ ; ’’la séparation des pouvoirs: rôle et responsabilité des différents acteurs dans une démocratie’’ ; ’’prévention, gestion et résolution des conflits’’ ; ’’négociation : l’art du compromis’’ ; ’’processus RSS en Côte d’Ivoire : enjeux et acteurs’’ ; ’’contrôle démocratique du secteur de la sécurité’’.

Ces travaux aboutiront à des recommandations et autres résolutions.


ask

Comment

 Commentaires



Comment