Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
International
Article



 Titrologie



Le Democrate N° 938 du 12/4/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




International

Irak : Le fils d’un ministre rate son vol, l’avion fait demi-tour
Publié le lundi 14 avril 2014  |  Le Democrate




Comment

 Vos outils




Un avion en provenance de Beyrouth et à destination de Bagdad a été forcé de faire demi-tour jeudi pour venir rechercher le fils d'un ministre irakien qui avait raté son vol, a annoncé la compagnie aérienne libanaise Middle East Airlines (MEA), rapporte l'AFP. MEA a assuré avoir à plusieurs reprises appelé les passagers retardataires à se présenter à la porte d'embarquement, mais aucun signe du fils du ministre. «Les passagers n'ont pas répondu aux appels et l'avion a décollé avec plusieurs minutes de retard», selon un communiqué de la compagnie, publié par l'Agence nationale d'information (ANI) libanaise. «Environ 20 minutes avant le décollage, Middle East Airlines a été informée par son bureau de Bagdad que l'avion serait empêché d'atterrir si un passager n'était pas à bord», a expliqué MEA.
Ce passager n'était autre que Mahdi al-Ameri, le fils du ministre irakien des Transports, Hadi al-Ameri. Et l'avion a donc fait demi-tour. MEA a précisé être en contact avec les autorités irakiennes à propos de cet incident, qui a causé, selon elle, des pertes financières et désorganisé les plans de vols. A Bagdad, l'incident a suscité des réactions contrastées, le Premier ministre, Nouri al-Maliki, appelant à ce que soient licenciés ceux qui ont exigé le retour de l'avion, tandis que le ministère des Transports a nié toute responsabilité. M. Maliki a exigé que « toutes les personnes responsables» du demi-tour de l'avion soient «licenciées», a annoncé son porte-parole à l'AFP. Plus tôt, le porte-parole du ministère des Transports avait affirmé qu'il était « totalement faux » que l'avion ait fait demi-tour à cause du fils du ministre. Il a ajouté que MEA avait été informée avant le décollage que l'avion ne serait pas autorisé à atterrir pour des raisons de maintenance à l'aéroport de Bagdad, affirmant que c'est pour cela qu'il avait dû faire demi-tour.

Comment

 Commentaires



Comment