Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Société

Des Cyber-activistes ivoiriens créent le "collectif Awa Fadiga", pour que "justice soit faite" après le décès du mannequin
Publié le mercredi 16 avril 2014  |  AIP


Le
© Autre presse par DR
Le manequin Awa Fadiga


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan - Des cyber-activistes ivoiriens viennent de mettre sur pieds le "collectif Awa Fadiga (CAF)", destiné à lutter pour que "justice soit faite" après le décès, fin mars, du mannequin dont l’association porte le nom, après avoir été agressée par un taximan.

"Nous sommes fatigués de rester derrière les ordinateurs pour dénoncer les faits. Nous sommes un mouvement apolitique et nous luttons pour que justice soit faite et que cela apportera des solutions sur la mort d’Awa Fadiga", a indiqué mercredi, le président dudit collectif, Bémitian Adama Ouattara, lors d’une conférence de presse co-animée à Abidjan, avec la représentante des mannequins de Côte d’Ivoire, Sidibé Fatim.

Les conférenciers se sont réjouis des mesures prises par le gouvernement en conseil des ministres, le 09 avril, portant sur la révocation de certains responsables du centre hospitalier universitaire (CHU) de Cocody et le décaissement de trois milliards pour la réhabilitation des services d’urgences dudit établissement sanitaire.

Awa Fadiga, mannequin ivoirienne de 23 ans a été évacuée au CHU de Cocody dans un état comateux la nuit du 23 mars après avoir été projetée d’un taxi. Elle a succombé de ses blessures au petit matin du 25 des suites d’un traumatisme méningo-encéphalique sévère avec engagement occipital, temporal et sous falcoriel, et contusion oedémato-hémorragique multifocale, avec fracture de la base du crâne.

Ses parents et des témoins ont dénoncé une négligence des agents de santé du CHU de Cocody. Le gouvernement a révoqué des responsables en attendant les résultats de l’enquête en cours.

(AIP)
fmo/tm/ask

Comment

 Commentaires



Comment