Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Société

Côte d’Ivoire : levée de sanctions contre trois quotidiens pro-Gbagbo
Publié le vendredi 18 avril 2014  |  APA


Remise
© Abidjan.net par EMMA
Remise du rapport d`activités 2012 du CNP au Chef de l`Etat
Vendredi 28 Juin 2013. Plateau (Présidence). Le CNP a remis son rapport d`activités 2012 au Président de la République, SEM. Alassane Ouattara lors d`une cérémonie. Ph: Raphael Lakpé, président du CNP.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le Conseil national de la presse (CNP, organe officiel de régulation de la presse écrite) a annoncé, vendredi, avoir levé les sanctions qui frappaient, trois quotidiens proches de l’ancien Chef de l’Etat Laurent Gbagbo.

Dans un communiqué dont APA a obtenu copie, le CNP explique avoir levé les sanctions qui frappaient ces trois journaux parce que leurs responsables qui ont introduit un recours gracieux, ont non seulement « reconnu leurs fautes », mais ont également « pris des engagements fermes de se conformer aux règles de la profession ».

Le collectif des journaux victimes du 11 avril 2011 (JV11) a dénoncé, jeudi, le recul de la liberté de la presse en Côte d'Ivoire, après la suspension par le CNP, de cinq journaux dont quatre quotidiens et un hebdomadaire pour de « graves manquements intervenus en violation » de la loi portant régime juridique de la presse, pour certains mais « surtout en raison de la récidive pour d'autres ».

Le Président de ce collectif, Etienne Lahoua Souanga dit César Etou avait qualifié ces « sanctions d'arbitraires et abusives».

Le CNP a annoncé, lundi, la suspension des quotidiens « Aujourd'hui, Soir Info, Le Quotidien d'Abidjan et Le Temps » ainsi que l'hebdomadaire « Bôlkotch », édités, respectivement, par les entreprises de presse « Les Editions Aujourd'hui SUARL, Olympe, Aymar Group, Cyclone SARL et La Refondation SA ».

Le CNP reproche aux quotidiens Aujourd'hui, Le Quotidien d'Abidjan et Le Temps « l'usage abusif du terme dictateur pour qualifier le Chef de l'Etat ». Ce qui constitue, selon l'organe de régulation, une « offense » à son encontre.

Quant à l'hebdomadaire Bôlkotch, le CNP a relevé que l'une « des caricatures désignant le Président de la République sous le vocable de + Magellan+, le présente avec les traits du visage, exagérément, déformés ».

S'agissant de Soir Info, le collège des conseillers du CNP a épinglé la Une de sa publication du 6 avril 2014, « non opportune et non nuancée qui a pris le contre-pied du communiqué du gouvernement interdisant la consommation de la viande de brousse dans le cadre de la prévention contre la fièvre d'Ebola ».

Ce journal avait donné la parole à un « Expert congolais », Pr Muyembé qui conseillait plutôt de « ne pas cesser de manger la viande de brousse ».

Pour tous ces motifs, les quotidiens Aujourd'hui, Le Quotidien d'Abidjan et Le Temps écopent, chacun, d'une « suspension de 12 parutions ». L'hebdomadaire Bôlkotch prend 4 parutions de suspension et Soir Info 3 parutions.

Les quotidiens Aujourd'hui, Le Temps et Le Quotidien d'Abidjan ainsi que Bôlkotch sont proches du Front populaire ivoirien (FPI, ex-parti au pouvoir). Quant à Soir Info, il est indépendant.

Comment

 Commentaires



Comment