Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage




 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Région

"Paquinou" en pays Baoulé: Un grand changement du niveau des transhumances des populations par rapport à l’année dernière
Publié le dimanche 20 avril 2014  |  AIP


Fête
© Ministères par DR
Fête de Pâques : la SODERTOUR LACS fait vibrer ses hôtes avec « Mi Paquinou »
Dimanche 31 mars 2013. Kondéyaokro. Espace champêtre, la SODERTOUR-LACS a sacrifié à la tradition en célébrant la fête de Pâques en pays Baoulé.


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Bouaké - Des chefs de gare ont confié avec joie à l’AIP, samedi à Bouaké, que le niveau d’affluence des personnes en transhumance vers les différentes localités de la région de Gbèkè, en passant par Bouaké, à l’occasion de ‘’paquinou’’ (une autre connotation donnée à la fête de pâques en pays Baoulé), a connu un grand changement par rapport à l’année dernière à l’année dernière.

Pour certains transporteurs comme le chargeur de la gare de Sakassou sis au quartier Côcô, Seydou Koné, le chef adjoint de la gare principale de Brobo à Belleville, Fousséni Traoré et Doumbia Mandjou, chef d’une gare de Béoumi, le niveau d’affluence est plus élevé. Alors que Kouakou Django Georges, chef d’une gare de trois localités, Botro, Diabo et Bodokro, au quartier Côcô nord, a enregistré une baisse d’affluence par rapport à l’année dernière.

« Pour cette année, il y a plus d’affluence », a certifié, avec quelques chiffres à l’appui, Seydou Koné de la gare de Sakassou à Côcô. A son niveau, le trafic est passé de 26 départs de véhicules de types 504 Peugeot à 71 entre mercredi et jeudi. Et au environ de 13 heures, samedi, il était à 32 départs, contrairement à ce qu’il enregistrait les jours ouvrables c’est-à-dire, une dizaine toute la journée.

« Cette année, il y a un grand changement par rapport aux années antérieures et cela se sent au niveau des recettes », s’est réjoui le chef adjoint de la gare principale de Brobo, Fousséni Traoré. Au cours des quatre derniers jours, il est passé de 10 départs de convois, à 27. Vers 15 H, 30 convois de minicars et taxi-brousse avaient déjà été lancés. Alors qu’à la même période, l’année dernière, il dit avoir enregistré un niveau d’affluence qui oscillait entre 12 et 17 voyages par jour.

« Depuis la fin de la crise, c’est cette année qu’on a su qu’il y a Pâques », a signifié Doumbia Mandjou, qui a fait savoir que ses quatre véhicules de type 504 ont effectué, depuis lundi, chacun deux voyages sur Béoumi.

Le son de cloche est différent chez Kouakou Django Georges, chef d’une gare de Botro, Diabo et Bodokro. Il a fait savoir que l’année dernière, au cours des jours qui précédaient la fête de Pâques, il réalisait en moyenne 40 voyages par jour pour chaque localité.

Depuis mercredi, il est à 45 départs par jour pour les trois localités. Et contrairement à la scène qu’il a vécue l’année dernière, à savoir que des voyageurs en provenance des diverses régions du pays ont dû passer la nuit à la gare à cause de la grande affluence, cette année tout est relaxe. Les véhicules mettent du temps avant de charger.

"Paquinou" 2014 a été marqué dans la région de Gbèkè par une cérémonie de célébration officielle organisée, samedi, à Sakassou, par les cadres et populations de ce chef-lieu de département, en présence du ministre des Affaires et étrangères, Charles Koffi Diby, parrain de ces festivités.

"Paquinou" signifiant en langue locale Baoul" "en Pâques" ou "pendant la fête de Pâques", est un grand moment de retrouvailles consacré aux réjouissances populaires, aux agapes et à des rencontres d’échanges familiales.

(AIP)
nbf/cmas

Comment

 Commentaires



Comment