Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Société

Côte d’Ivoire : le gouvernement apporte de l’aide aux rapatriés de Centrafrique
Publié le vendredi 25 avril 2014  |  Xinhua




Comment

 Vos outils




ABIDJAN, Le gouvernement ivoirien a fait don de matériel humanitaire d'une valeur de 60 millions de francs CFA aux ressortissants ivoiriens rapatriés de la République Centrafricaine, en proie à des violences intercommunautaires.

Selon une note d'information du ministère ivoirien de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l'Enfant, publié jeudi, le don, constitué "de riz, d'huile, de pâtes alimentaires, de savons, de désinfectants et d'habits", est estimé à 60 millions FCFA.

Au total, 252 personnes, dont une quarantaine de non-Ivoiriens, ont été rapatriées de Centrafrique en décembre dernier par deux avions affrétés par le gouvernement ivoirien.

Après un séjour de plus de quatre mois dans des centres d'accueil, les Ivoiriens ont été autorisés par le gouvernement à regagner leurs familles.

Pour les non-Ivoiriens, l'Etat a décidé qu'ils restent pour l'heure dans les centres d'accueil en attendant qu'en collaboration avec le Haut commissariat aux réfugiés (HCR), une issue soit trouvée à leur situation.

"C'est pour permettre un retour aisé dans leurs différentes familles que les autorités ivoiriennes ont fait don de vivres et non vivres aux Ivoiriens rapatriés de la Centrafrique", précise la note d'information qui cite la ministre de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l'Enfant, Anne Désirée Oulotto.

Selon le texte, les dons devraient permettre aux bénéficiaires de "vivre durant trois mois sans avoir recours à d'autres aides", en attendant le déblocage de fonds pour leur assurer une activité génératrice de revenus.

Anne Désirée Oulotto a promis que le gouvernement "continuera d'être attentif aux préoccupations des rapatriés afin de les aider à les régler", conclut la note d'information.

Comment

 Commentaires



Comment