Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Santé

Côte d’Ivoire : le paludisme est responsable de 43% des états morbides
Publié le dimanche 27 avril 2014  |  Xinhua


Appui
© Abidjan.net par Marc Innocent
Appui à la santé: Le district de Bas-Rhein (France) offre des défibrillateurs à l`Etat ivoirien
Mercredi 27 novembre 2013. Abidjan. Primature. Le gouverneur du district d`Abidjan Robert Beugré Mambé a offert de la part du district du Bas-Rheim en France un lot de 19 défibrillateurs dont 5 automatiques et 14 semi-automatiques au ministre en charge de la santé en présence du premier ministre Daniel Kablan Duncan. Photo: Dr Raymonde Goudou Coffie


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le paludisme reste un problème "majeur" de santé publique et est responsable de 43% des états morbides en Côte d’Ivoire, indique un communiqué du gouvernement ivoirien reçu samedi.

Selon ce communiqué, publié à l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre le paludisme, le taux moyen d’incidence déclarée du paludisme dans la population générale est de 104 cas pour 1.000 habitants et le paludisme est responsable de 40% des causes d’absentéisme en milieu scolaire et professionnel et de 50% de perte de revenu agricole.

A travers le pays, environ 3,5 millions d’enfants de moins de cinq ans et un million de femmes enceintes sont exposés au paludisme et, toujours selon l’Unicef, chaque année 63.000 enfants de moins de cinq ans meurent en moyenne dans les hôpitaux, "c’est- à-dire chaque heure, environ sept enfants meurent du paludisme", affirme le communiqué en citant les chiffres de l’Unicef.

Dans le communiqué, la ministre ivoirien de la Santé et de la Lutte contre le sida, Raymonde Goudou-Coffie, a rappelé quelques actions engagées par le gouvernement pour améliorer la prévention et la prise en charge.

"Depuis 2012, les médicaments pour le traitement du paludisme simple, la prévention chez les femmes enceintes et le test de diagnostic rapide sont gratuits et disponibles dans toutes les formations sanitaires", a-t-elle déclaré, ajoutant que les moustiquaires imprégnées d’insecticide sont distribuées " gratuitement en routine" aux femmes enceintes et aux enfants de moins d’un an.

A en croire la ministre, 67% des ménages possèdent au moins une moustiquaire imprégnée avec un taux d’utilisation de 33%.

La Journée mondiale de lutte contre le paludisme a été instituée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en 2007 et célébrée tous les 25 avril avec pour objectif de souligner la nécessité de poursuivre les investissements et de maintenir l’engagement politique en faveur de la lutte antipaludique.

Comment

 Commentaires



Comment