Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage


 Nous suivre

Nos réseaux sociaux



 Autres articles

Comment

 Petites Annonces avec Annonces.ci  




Société

Levée de l’embargo sur les armes lourdes : vers un allègement ? / Après la levée de l’embargo sur le diamant, la Côte d’Ivoire va demander à l’ONU un allègement sur les armes lourdes.
Publié le vendredi 2 mai 2014  |  Le Monde d`Abidjan


Formation
© Abidjan.net par PRISCA
Formation militaire: sortie de la 27ème promotion de militaires à Akouédo, baptisé promotion Roger N`Guessan en présence du ministre délégué à la défense Paul Koffi Koffi et de plusieurs personnalités
Vendredi 10 mai 2013. Akouédo


Comment

 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Conseil de sécurité de l’ONU a levé, le 29 avril dernier, l’embargo sur le diamant en Côte d’Ivoire. Selon une source, le gouvernement ivoirien demande plus à l’ONU. Il demande à présent l’allègement de l’embargo sur les armes lourdes. « La Côte d’Ivoire va demander à l’ONU un allègement de l’embargo sur les armes lourdes pour pouvoir doter son armée pour afin d’accomplir sa mission de sécuriser le pays. » a soutenu, le ministre délégué à la défense, Paul Koffi Koffi. Lors d’une conférence de presse le 30 avril, Paul Koffi Koffi, le ministre délégué à la Défense auprès du président de la République, Alassane Ouattara, s’est réjoui que chaque corps retrouve sa place. « La police et la gendarmerie seront désormais bien équipées pour faire face aux bandits », et l’armée ivoirienne pourra « faire un autre bond » dans le domaine de la sécurité. Aussi, l’Etat n’a-t-il pas caché sa satisfaction le mercredi 30 suite à la décision onusienne de lever l’embargo sur la commercialisation du diamant en Eburnie. « Nous accueillons avec beaucoup de satisfaction la levée de l’embargo sur le diamant et la levée partielle de l’embargo sur les armées légères de petit calibre», a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Charles Diby Koffi au cours d’une conférence de presse Co-animée avec ses collègues de la Défense et de l’Industrie et des Mines. Pour rappel,
le diamant ivoirien sortait des zones sous contrôle de l’ex-rébellion des Forces nouvelles grâce à un trafic aux mains des ex-chefs rebelles vers les marchés mondiaux.
A en croire Paul Koffi Koffi, la décision du Conseil de sécurité de l’ONU n’empêche pas la Côte d’Ivoire d’acquérir des armes lourdes

«Elle doit seulement soumettre préalablement une requête au Conseil de sécurité des Nations unies», a-t-il affirmé.

Moussa Camara,
(avec abidjan.net)

Comment

 Commentaires



Comment