Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Innovation agro-industrielle : L’I2T et la Chambre d’Agriculture scellent un partenariat
Publié le jeudi 22 mai 2014  |  Autre presse
Comment




L’agriculture demeure la locomotive du développement de la Côte d’Ivoire. Et ce, encore pour les 50 années à venir, selon plusieurs observateurs. Malheureusement, cette agriculture rencontre un grand handicap. Les outils de production et équipement sont encore archaïques. Ce qui ne permet pas d’optimiser le rendement des agriculteurs de sorte à créer de la valeur ajoutée aux matières premières agricoles. C’est pour régler définitivement cette question que la Chambre Nationale d’Agriculture et la Société Ivoirienne de Technologie Tropicale (I2T) ont signé hier mercredi 21 mai 2014, un protocole d’accord visant à mettre à la disposition du monde agricole, l’expertise d’I2T. De fait, la Société Ivoirienne de Technologie Tropicale est spécialisée dans la mise au point de procédés et de fabrication de machines. "Nous mettrons ensemble nos énergies, ressources et expertises en vue de faire de la Côte d’Ivoire une puissance agricole dynamique, compétitive, attractive, respectueuse de l’environnement, créatrice de richesse répondant aux besoins de développement économique et social de la population agricole", a expliqué le Directeur général d’I2T, M. Diarra Oumar. M. Koné Brigth, PCA de I2T, a quand à lui salué l’initiative. "En décidant d’unir leurs expériences respectives, ces deux structures s’engagent à collaborer dans le domaine du développement des technologies et des machines adaptées aux besoins du monde agricole.". Il faut toutefois noter que ce partenariat naissant qui n’est pas le dernier (une autre convention avec le FIRCA est prévue pour ce vendredi) est bénéfique pour les deux structures dans la mesure où elles mèneront ensemble des actions de sensibilisation pour la promotion des produits I2T.
Marina Sidibé
Commentaires


Comment