Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Les travaux de réhabilitation et construction du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou-Tambao démarrent en août
Publié le samedi 24 mai 2014  |  AIP
Le
© Présidence par DR
Le Chef de l`Etat du Burkina Faso recoit le Premier ministre Daniel Kablan Duncan
Jeudi 22 mai 2014. Ouagadougou. Présidence du Faso. Le chef de l`Etat, Blaise Compaoré, a reçu en audience en début de soirée le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan.Photo: le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan
Comment




Ouagadougou (Burkina Faso) - Les autorités ivoirienne et burkinabé ont annoncé, vendredi à Ouagadougou, le démarrage en août, des travaux de réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou, ainsi que le prolongement de cette infrastructure aux localités de Kaya et Tambao dans le nord du Burkina.

Au terme d’une réunion préparatoire au 4ème sommet ivoiro-burkinabé, présidée le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, et son homologue burkinabé, Luc-Adolphe Tiao, les deux parties ont appelé les deux opérateurs (chargés de l’exécution de ce projet), Bolloré et Pan African Minerals (PAM) "au respect du calendrier proposé par les deux pays en vue du démarrage effectif des travaux en 2014".

Ce projet qui coûtera 500 milliards de FCFA, devrait favoriser l'écoulement du gisement de manganèse burkinabé de Tambao vers le port d'Abidjan, mais aussi permettre à la Côte d'Ivoire de développer un port minéralier à Abidjan.

"Il s’agit d’un projet majeur pour nos deux pays. Nous (Burkina) avons découvert ce gisement de manganèse depuis plus de 50 ans. Vous comprenez dont pourquoi nous tenons à ce que le calendrier d’exécution soit respecté", a fait savoir M. Tiao.

Pour le Premier ministre ivoirien, Kablan Ducan, l’élargissement du chemin de fer existant entre les deux pays va permettre une augmentation considérable du volume de produits pétroliers exportés d’Abidjan vers le Burkina.

Ce chantier s’inscrit comme "projet prioritaire" du Programme économique régional (PER) de l'Union économique et monétaire ouest-africain (UEMOA), du plan directeur ferroviaire de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), et du Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA) de l'Union Africaine (UA).
Commentaires


Comment