Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

La presse ivoirienne relance le débat sur la tentative d’immolation de Mandjara Ouattara
Publié le mardi 27 mai 2014  |  APA
Comment




La presse ivoirienne a relancé dans sa parution de mardi, sur l'ensemble du territoire national, le débat sur la tentative d'immolation de Mandjara Ouattara, une dame de 33 ans.

"Affaire une femme tente de s'immoler, un parent de Mandjara fait des révélations" , écrit le quotidien Notre Voie, ajoutant que "le Front populaire ivoirien (FPI) accuse le régime Ouattara".

Le journal Soir Info, spécialisé dans les faits divers, donne les nouvelles de Mandjara Ouattara après sa tentative d'immolation devant le palais présidentiel d'Abidjan-Plateau le jeudi dernier.

Dans les colonnes de L'Intelligent d'Abidjan, le FPI souhaite que "l'immolation ne soit pas la solution aux souffrances des ivoiriens", quand le quotidien Aujourd'hui publie la "terrible lettre" que Mandjara Ouattara a envoyée au Président Alassane Ouattara à quelques minutes de sa tentative d'immolation.

"Vous nous payer par le mépris. Je vous devance dans l'au-delà..." a-t-elle dit dans son courrier selon ce journal.

Pour le quotidien d'Abidjan, "l'immolation" manquée de "Mandjara est un signe à prendre au sérieux" . "Mandjara s'est réveillée, hier" après cinq jours dans le coma, ajoute Le Monde d'Abidjan.

Au plan éducation, les examens à grand tirage occupent une place de choix dans les colonnes des journaux quotidiens ivoiriens parus ce jour.

A ce propos, le quotidien à capitaux publics, Fraternité Matin revient sur les "forces et faiblesses" du système éducatif ivoirien.

"422 307 candidats affrontent le CEPE aujourd'hui", écrit le journal le Mandat, ajoutant que "les enseignants du privé veulent tout bloquer". "Université de Cocody, la FESCI en grève demain", renseigne Notre Voie.

Le Nouveau Courrier, annonce de son côté que des ivoiriens portent plainte contre Youssouf Bakayoko, le président de la Commission électorale indépendante (CEI) dans le cadre de la crise post-électorale de décembre 2010 à avril 2011.


LS/APA
Commentaires


Comment