Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Du nouveau dans la cacaoculture à Soubré: les opérateurs des Centres de Développement de la cacaoculture (CVC), proches partenaires des producteurs pour une cacaoculture durable
Publié le mercredi 28 mai 2014  |  Autre presse
Les
© Autre presse par DR
Les opérateurs des CVC, proches partenaires des producteurs pour une cacaoculture durable
Mai 2014. Soubré.Les opérateurs des Centres de Développement de la cacaoculture (CVC), proches partenaires des producteurs pour une cacaoculture durable
Comment




Sous la Présidence du Préfet de Région de la NAWA et du Patronage du Secrétariat Technique du Projet VISION FOR CHANGE (V4C), le Centre de Recherche World Agroforestry Centre (ICRAF), maitre d’œuvre du projet Vision for Change (V4C) financé par le chocolatier MARS a organisé à Soubré le Vendredi 23 Mai une Cérémonie de remise de Diplômes de fin de Formation aux premiers Opérateurs des Centres Villageois de la Cacaoculture (CVC) .
Le Projet Vision For Change (V4C) a pour objectif de revitaliser le secteur du cacao de la Région du Nawa et de la Cote d’Ivoire. Sa stratégie d’approche des producteurs consiste à promouvoir des entrepreneurs privés appelés « Opérateurs de CVC » pour fournir les services de proximité aux producteurs : réhabilitation par greffage ou replantation, application de produits phytosanitaires, approvisionnement en matériel végétal, intrants, outils, etc.
Des candidats à la fonction d’opérateurs de CVC ont été sélectionnés et formés sur les modules techniques et de gestion. Au terme de cette formation de 7 semaines, 53 stagiaires ont été ainsi officiellement présentés aux autorités administratives, aux responsables des coopératives de cacao et aux comités de développement local terroir de la région de Soubré.
Avec leur certificat de fin de formation, ces Opérateurs CVC sont appelés à être de proches partenaires des producteurs pour une cacaoculture durable.
Commentaires


Comment