Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Sécurité nationale : Société civile, journalistes et préfets formés
Publié le lundi 2 juin 2014  |  Le Democrate
Comment




La sécurité nationale, ce n’est pas que l’affaire des forces de l’ordre. Elle doit désormais emporter l’adhésion de tous les Ivoiriens ou qu’ils soient. Pour permettre aux uns et autres de mieux partager la vision du chef de l’Etat Alassane Ouattara, le Secrétariat du Conseil national de la sécurité (Cns), dirigé par Alain Richard Donwahi a initié du 26 au 27 mai dernier à l’hôtel Belle Côte à Cocody, un séminaire de sensibilisation à l’intention des leaders de la société civile, des journalistes, des préfets et des forces de l’ordre. Au cours de cet atelier de sensibilisation qui a été ouvert par le préfet d’Abidjan Issa Diakité, les participants ont été instruits sur les objectifs stratégiques de la Réforme du secteur de la sécurité (Rss), mise en place en décembre 2012. Abordant le plan d’action politique de la Rss, le Dr Kouassi Lenoir, dans son exposé, a indiqué qu’il couvre quatre défis. Entre autres, définir un cadre institutionnel clair pour assurer la sécurité et qui fait appelle à tous les acteurs, renforcer la gouvernance des institutions chargées de la sécurité et reconstruire des forces de sécurité professionnelles et compétentes en recrutant des jeunes et en proposant des départs volontaires à la retraite. Poursuivant, il a indiqué qu’une fois que l’intérêt national est en jeu, tout le monde doit être uni. Malheureusement, en Côte d’ivoire, déplore-t-il, ce n’est pas le cas (des Ivoiriens ont dansé en 2012 après la défaite des Eléphants en finale de la Can face à la Zambie). D’où selon lui, il faut rééduquer la population. Et de conclure que la Réforme du secteur de la sécurité appartient à tout le monde.

Intervenant sur le rôle de l’Onuci dans la Rss, Mme Sharazade Shida a précisé que les Nations Unies assurent un rôle de neutralité et de transparence en apportant leur appui technique à la Rss en accord avec la résolution 2112 qui met l’accent sur la protection des civiles. Elle a terminé en disant que la Rss est une opportunité de redéfinir le contrat social qui existe entre la population et les dirigeants. Quant à Anzian, il a planché sur la stratégie de la commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et petit calibre (ComNat-Alpc) qui a pour mission d’assister le gouvernement dans la conception et la mise en œuvre de la politique nationale de lutte contre la prolifération des armes légères.
A noter qu’au cours de ce séminaire, le phénomène des microbes qui touche certaines communes du District d’Abidjan a été évoqué. Et les participants, réunis en atelier, ont proposé un antibiotique pour juguler ce fléau.

Affia Marie
Commentaires


Comment