Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Situation socio-politique : Les vérités crues de Zadi Djédjé au Fpi
Publié le mardi 3 juin 2014  |  Le Democrate
Comment




Le président du Front Populaire- Unis (Fpu), Zadi Djédjé a animé un point de presse le lundi 2 juin au siège de son parti sis à Yopougon petit Toits Rouges. Il s’agissait selon lui de se prononcer sur l’attitude du gouvernement suite à la libération d’une cinquantaine de prisonniers proches de l’ancien président Laurent Gbagbo et celle du Fpi qui refuse de lever son mot d’ordre de boycott du recensement général de la population et de l’habitat. ‘‘Je voudrais remercier le gouvernement pour la libération des prisonniers politiques proches du président Laurent Gbagbo, dont les camarades Yoan Bi Angenor et Jean Yves Dibopieu etc. Nous disons yako à ces prisonniers qui viennent de recouvrer la liberté » a-t-il entamé. Et de poursuivre en lançant un appel à ceux-ci afin de s’inscrire dans le processus de réconciliation nationale. Zadi Djédjé invite donc ces personnes qui ont retrouvé la liberté le week-end dernier sur le chemin du pardon, à cultiver l’amour et à participer pleinement au processus de réconciliation en Côte d’Ivoire. Ensuite, il ne passera pas par quatre chemins pour interpeller les actuels dirigeants du Front Populaire Ivoirien (Fpi) sur leur attitude face à leur refus de lever leur mot d’ordre du boycott du recensement. Sans détours, Zadi Djédjé s’est adressé aux ivoiriens en ces termes : « Je voudrais dire aux Ivoiriens que les dirigeants actuels du Fpi n’aiment pas les Ivoiriens, ils ignorent la souffrance des Ivoiriens, ils ne regrettent pas et n’ont pas de remord pour les 3000 morts de la crise post-électorale», a-t-il précisé avant d’insister sur le fait que ceux-ci, sont pour que les autres prisonniers restent en prison, que les exilés meurent en exil et que l’ancien président Laurent Gbagbo reste à la Haye. Il conclut alors à ce sujet que pendant les dix ans de pouvoir, les actuels dirigeants du Fpi ont manipulé la jeunesse, remplit leur compte et trahit Laurent Gbagbo. « C’est la méchanceté et l’hypocrisie qui règnent entre vous », a lancé Zadi Djédjé au Fpi. Pour lui, le problème de la Côte d’Ivoire, ce sont les actuels dirigeant du Fpi, car ils refusent de suivre les conseils de Laurent Gbagbo qui disait « Asseyons nous et discutons ». Selon lui, le Fpi ne fait rien pour décrisper la situation socio-politique. C’est pourquoi, Zadi Djédjé interpelle le gouvernement afin qu’il ne rentre pas dans son jeu. « Le président Alassane Ouattara doit penser à la souffrance des Ivoiriens au lieu d’accorder sa priorité au Fpi qui n’est pas le seul parti de l’opposition en Côte d’Ivoire » a-t-il martelé. Le président du Fp-u demande alors aux dirigeants du Fpi d’arrêter leur méchanceté et leur hypocrisie en acceptant de demander pardon, d’aller à la repentance et d’inviter leurs militants à se faire recenser. Tout en recommandant aux militants du Fpi de se ressaisir et de penser à leur avenir, Zadi Djédjé qui invite le gouvernement à libérer tous les prisonniers pro- Gbagbo demande à tous les ivoiriens de se faire recenser. Il conclut son intervention en plaidant pour le financement de chaque parti politique de l’opposition.
Néa
Commentaires

Titrologie



Le Democrate N° 978 du 3/6/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment