Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

La mairie de San Pedro offre de l’eau potable aux 24 villages de la commune
Publié le mercredi 4 juin 2014  |  AIP
Passation
© Abidjan.net par Atapointe
Passation de charges au ministère des eaux et forêts: Mathieu Babaud Darret succède à Nabo Clément
Mardi 27 novembre 2012. Abidjan-Plateau.Tour administrative. Cérémonie de passation de charges au ministère des eaux et forêts. Boueka Nabo Clémen, ex ministre en charge des eaux et forêts cède le fauteuil à M. Mathieu Babaud Darret
Comment




San Pedro – Le maire de la commune de San Pedro, Nabo Clément, a décidé mardi pour un coût global de 52 millions de francs Cfa d’offrir à chacun des 24 villages de la commune une pompe à filtrer l’eau, d’une technologie avancée dont la démonstration de l’efficacité a été faite par des promoteurs français, en présence des populations venues nombreuses suivre.

"L’Etat ne peut pas tout faire, il faut prendre le relais ; donc la mairie a décidé de payer pour les 24 villages de la commune 52 millions de francs Cfa pour leur bien-être", a déclaré le maire Nabo Clément.

Il a souligné que les promoteurs venus à son invitation vont signer le même jour avec lui une convention en vue de la fourniture de ces pompes dans les meilleurs délais aux villages concernés.

Au nom de ses pairs, le chef du village de San Pedro, Mané Béné Maxime, a remercié le Maire Nabo pour cet acte de grande portée sociale.

Selon le promoteur de ces pompes, Dr Claude Roy, président fondateur de l’ONG ‘’Water for life Africa’’, celles-ci sont livrables dans un délai maximum de trois mois à compter de la date de signature de la convention.

"Notre solution est un système d’ultrafiltration d’eau impure. Il a pour particularité de filtrer les parties pathogènes qu’on peut trouver n’importe où dans les sources d’eau", a expliqué Dr Claude Roy.

Il a indiqué que son ONG a pour but de "promouvoir durablement l’accès à l’eau potable partout et pour tous, et ce à partir de n’importe quel point d’eau non touché", c’est-à-dire les marigots, les lacs, les puits, ou mêmes l’eau de pluie, à condition que ces sources d’eau ne soient pas chimiquement polluées.

Le coût de l’implantation d’une machine revient à trois millions de francs avec un coût d’entretien annuel d’un million de FCfa, soit au total quatre millions de FCfa pour l’acquisition d’une pompe.

L’ONG a décidé d’offrir gracieusement six des 24 pompes commandées par la mairie.
Le but poursuivi, expliquent les promoteurs, est de faire en sorte que le coût de l’eau obtenue soit inférieur au coût de l’eau payé actuellement par les consommateurs à la principale société de distribution d’eau en Côte d’Ivoire, notamment avoir le litre d’eau à moins de deux francs Cfa.

La pompe filtrante permet de produire 500 litres d’eau potable par heure, soit la ration journalière de 200 personnes produite en une heure, note-t-on.

Dr Claude Roy a précisé que son ONG a pour partenaire dans le cadre de ce projet l’institut Pasteur d’Abidjan, l’université Félix Houphouet Boigny , la société Eau et technique d’Abidjan, et les universités d’Australie de l’Ouest et du Sud où ce projet a démarré avec succès.

San Pedro est la première commune de l’intérieur du pays qui va bénéficier de cette technologie australienne, après certains quartiers d’Abidjan où une phase pilote est en cours.

(AIP)
jmko/ask
Commentaires


Comment