Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

RGPH : Le ministre Achi sollicite l’implication des cadres de la Mé
Publié le jeudi 12 juin 2014  |  AIP
Lancement
© Abidjan.net par Atapointe
Lancement des travaux d`adduction d`eau potable à Abidjan Nord Est
Vendredi 6 Juin 2014. Le premier ministre Daniel Kablan Duncan a procédé au lancement des travaux d`action d`eau potable dans la zone d`Abidjan Nord-Est à Akouai Santé Bingerville. Photo : le ministre, Patrick Achi
Comment




Le ministre des infrastructures économiques, Jérôme Patrick Achi a sollicité mercredi, l’implication des cardes de la région de la Mé dans la campagne de sensibilisation sur l’opération du recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) en vue d’atteindre un taux de 150%.

"J’invite les cadres, élus et présidents de la Mé et ceux du département d’Adzopé à s’impliquer davantage à la campagne de sensibilisation des populations qui hésitent ou qui refusent, en accompagnant et en mettant les mobilités à la disposition des agents pour ratisser villages et campements en vue de recenser le maximum de personnes", a-t-il déclaré.

Le ministre a rappelé que le recensement concerne tous ceux qui vivent sur le territoire de la région de la Mé qu’ils soient nationaux ou étrangers et exhorté les leaders d’opinion locaux à s’approprier l’opération pour garantir son succès.

"Je demande aux élus, chefs de villages et cadres de s’approprier et de sensibiliser tous les parents sur l’importance du RGPH. Nous avons plusieurs projets de développement prévus. Faisons en sorte que notre dotation budgétaire soit consistante. Ne nous mettons pas en difficulté", a prévenu le ministre.

Lancé le 17 mars, le quatrième RGPH de Côte d’Ivoire prend fin samedi. Il vise une population de 23 millions d’habitants pour un coût global de plus de 15 milliards. Le dernier point fait par le gouvernement en conseil des ministres fait état d’un taux partiel de couverture de 89% sur l’ensemble du territoire national, souligne-t-on.

go/fmo/kam
Commentaires


Comment