Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Belle entame pour les Eléphants de la Côte d’Ivoire
Publié le lundi 16 juin 2014  |  Fraternite
Mondial
© Abidjan.net par Atapointe
Mondial 2014: La Côte d`Ivoire bat le Japon (2-1)
Samedi 14 Juin 2014. Stade Arena Pernambuco de Recife. Pour son premier match du tournoi, la Côte d`ivoire s`impose face au Japon (2-1). Les Elephants, menés au score à la Mi-temps ont terrassé les Samoraï.
Comment




Très confiants, les Eléphants ont démarré avec beaucoup de vivacité leur première rencontre de cette Coupe du monde au Brésil. Opposés aux Nippons, Sabri Lamouchi et ses poulains ont fait preuve d’une combativité hors pair pour s’imposer par le score de 2 buts à 1. Pourtant, ce sont les Bleu et blanc du pays du Soleil levant qui ont annoncé les couleurs par l’intermédiaire de Honda, un vieux guerrier nippon qui a profité du manque de concentration de la défense ivoirienne pour ouvrir le score de cette rencontre. Un but qui n’a pas émoussé les ardeurs d’une équipe unifiée avec à la baguette, Yaya Touré, triple ballon d’or africain et qui avait la lourde charge de suppléer Sabri Lamouchi dans le jeu. Le vieux briscard des Pachydermes (Didier Drogba) qui a démarré la rencontre sur le banc de touche avait aussi la sueur froide après le but japonais de la 15ème minute. Mais les « Académiciens », dans un élan de solidarité doublée d’une hargne de vaincre se sont montrés très généreux dans l’effort pour contenir les velléités offensives des Japonais jusqu’à la pause. C’est de retour des vestiaires que Sabri Lamouchi va lancer son « Joker » Didier Drogba dont la simple présence sur le terrain faisait énormément peur. L’ex-capitaine des Eléphants de la Côte d’Ivoire dont l’entrée en jeu a fait basculer la rencontre a pesé de tout son poids sur la défense nippone qui a été obligée de resserrer les lignes pour un marquage plus bas. Même « mort », l’Eléphant reste un animal redoutable.

Des lauriers… à Aurier !!!
Si Wilfried Bony et Gervais Yao Kouassi « Gervinho » étaient les « Héros » de cette rencontre face au Japon, ce n’est pas sans Serge Aurier. Latéral droit de métier, le joueur de Toulouse Fc aurait dû être la star de cette rencontre. Mais, il y avait un certain Didier Drogba qui était rentré en cours de jeu un peu plus tôt avant ses deux coups de pieds de génie. Grâce à deux passes décisives, il a permis à la Côte d’Ivoire de revenir au score par l’intermédiaire de Wilfried Bony et de faire le break par l’entremise de Gervinho. Deux centres en retrait, deux coups de tête et les Eléphants, pour la première fois en une phase finale de Coupe du monde, démarrent leur rencontre de poule par une victoire. Ce joueur qui fait sa première participation à une phase finale de Coupe du monde avec les Eléphants vient de marquer son territoire et sera suivi de près par les adversaires de la Côte d’Ivoire. Pour cette rencontre, il faut dresser des lauriers à Serge Aurier qui a été simplement éblouissant au cours du match. Même s’il n’est pas content de son statut de remplaçant dans ce match, Didier Drogba doit se réjouir d’avoir à ses côtés ce jeune joueur de 21 ans, plein d’avenir et qui fait un bon début de Coupe du monde au Brésil.
Commentaires


Comment