Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Vers la création d’un corps d’agents d’état-civil pour améliorer l’enregistrement des naissances
Publié le samedi 21 juin 2014  |  AIP
Comment




Yamoussoukro - Les acteurs de l'état-civil ont recommandé à Yamoussoukro, la création d'un corps d'agents d'état-civil pour améliorer et rendre efficaces les services d'enregistrement des naissances, vu le nombre élevé de naissances non déclarées en Côte d'Ivoire.

Réunis dans le cadre d'un atelier organisé par l'Union des villes et commune de Côte d'Ivoire (UVICOCI), de mardi à vendredi, en vue d'élaborer une stratégie nationale pour l'amélioration des services d'enregistrement des naissances, les participants ont, au terme des travaux, demandé à l'UVICOCI de se rapprocher de la tutelle pour exprimer les besoins en formation et solliciter le concours des partenaires au développement.

Les maires, magistrats spécialistes de la santé, le corps préfectoral et les représentants de la société civile, à l'issue de quatre jours de partage d'expériences, plaident auprès de la tutelle pour qu'elle autorise le ravitaillement des mairies d'imprimés et assure la sécurisation matérielle des documents d'état-civil, afin d'en limiter l'état de dégradation.

Au niveau des textes relatifs à l'état-civil, les participants souhaitent l'application des textes en matière de délégation de signature et l'adoption de textes améliorant les services d'enregistrement en faisant par exemple de la sage-femme, un agent d'état-civil.

Ils ont suggéré, par ailleurs, au niveau des mécanismes d'enregistrement et de délivrance des actes, que l'on ne subordonne pas la déclaration de naissance à la vente systématique de timbre.
Ils ont demandé, pour le cas des actes non retirés, une distribution massive de ces actes aux pétitionnaires et recommandé la délivrance d'une première copie (spécimen) gratuite aux pétitionnaires.

Faisant remarquer que 689.819 élèves identifiés, pendant l'année 2012-2013, sont sans extrait de naissance, les participants à l'atelier ont souhaité l'organisation d'audiences foraines pour permettre à ces enfants de prendre part aux examens de fin d'année, ainsi que tous les autres qui n'ont pas été pris en compte par les décrets, notamment les enfants nés avant septembre 2002 et tous les enfants nés pendant la crise postélectorale.

Le secrétaire général de l'UVICOCI, Hubert Amani, a invité les agents d'état-civil à plus de rigueur dans l'avènement d'un état-civil performant et compétitif avant de rassurer sur l'engagement de l'Union à poursuivre les pourparlers nécessaires, auprès des instances nationales, pour la redynamisation de l'état-civil de Côte d'Ivoire.

Le représentant du directeur de la Décentralisation et du Développement local, Maxime Gogoné Bi, qui présidait l'atelier de clôture, a salué l'implication de tous les acteurs, tout en les exhortant à optimiser les acquis en matière d'état-civil, non sans réaffirmer le soutien de la tutelle dans l'élaboration d'une stratégie nationale pour l'amélioration de l'efficacité des services d'enregistrement de l'état-civil ivoirien.

(AIP)
Nam/kp
Commentaires


Comment