Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

L’Ivoirienne N’dri-Yoman candidate au poste de Directeur régional de l’OMS pour l’Afrique
Publié le mardi 24 juin 2014  |  APA
Santé:
© Abidjan.net par Marc Innocent
Santé: L`ivoirienne N`Dri-Yoman Thérèse, candidate au poste de directeur régional de l`OMS
Mardi 24 juin 2014. Abidjan. Siège du CRESAC. L`ivoirienne N`Dri-Yoman Thérèse (ex-ministre de la santé et de la lutte contre le SIDA) était face à la presse nationale et internationale pour donner les motifs de sa candidature au poste de directeur régional de l`Organisation Mondiale de la Santé pour l`Afrique.
Comment




L’Ivoirienne Thérèse Aya N’dri-Yoman, candidate au poste de Directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique (OMS-AFRO) a officiellement lancé, mardi, sa campagne pour cette élection prévue début septembre prochain au Bénin, lors de la 64è session du Comité régional.

Ce lancement officiel de la campagne de la candidate de la Côte d’Ivoire à cette élection de « haut niveau » a été marqué par une conférence de presse au cours de laquelle, le Pr Thérèse Aya N’dri-Yoman a jeté un regard sur la situation sanitaire de la région africaine avant d’expliquer ses motivations, sa vision et ses atouts pour ce poste autour du slogan : « plaçons la santé au cœur de l’émergence de l’Afrique ».

A ce propos, elle a noté qu’en dépit des progrès notables observés ces dernières années, la région sanitaire africaine reste confrontée à de nombreuses difficultés liées notamment à la faiblesse du système de santé, au sous-financement chronique du secteur mais également aux taux encore élevés de morbidité et de mortalité ainsi que la double charge des maladies transmissibles.

Selon l’ancienne ministre ivoirienne de la santé et de la lutte contre le SIDA, ces difficultés « constituent autant de barrières pour l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement et la construction de nations fortes ».

S’agissant de ses motivations pour le poste de Directeur régional de l’OMS pour l’Afrique, le Pr Thérèse Aya N’dri-Yoman, fonde sa candidature sur le grand retard de l’Afrique vers l’accès à un meilleur état de santé des populations africaines.

« C’est pour contribuer à décharger l’Afrique de ce lourd et ancien fardeau de la maladie en mettant au service des africains mes trente années d’expérience, acquises à des différents niveaux de responsabilité dans le système de santé, que je présente ma candidature », a-t-elle expliqué.

Parlant de ses atouts, elle a mis en relief sa triple dimension hospitalo-universitaire, communautaire, de leadership et de management. Le Pr Thérèse Aya N’dri-Yoman a, à son actif, la formation des médecins, la mise en place de réseau de professionnels de santé, des sensibilisations contre les hépatites virales et autres maladies digestives, et la lutte contre le Vih/Sida.

La dimension de leadership et de management de N’dri-Yoman qui a par ailleurs, une proximité avec l’OMS, s’est affirmée à travers les hautes fonctions académiques, administratives et gouvernementales qu’elle a assumées. Elle a piloté avec succès la 61è session du Comité régional à Yamoussoukro en août 2011 et qui a vu la création du Fonds des urgences pour l’Afrique.

Au titre de la région africaine, elle a présidé la 65è Assemblée mondiale à Genève en mai 2012. A cette occasion, N’dri-Yoman a assuré la présidence du symposium international sur les maladies tropicales négligées avec une résolution adoptée à la 66è Assemblée mondiale de la santé en 2013.

« Si je suis élue, je mettrai bien sûre, en œuvre le programme général de travail de l’OMS, tout en mettant un accent particulier sur huit axes », a-t-elle promis en soulignant qu’il s’agit notamment du renforcement du système de santé, l’amélioration du financement de la santé, l’accélération des interventions liées aux OMD, le soutien aux politiques de recherche, la dynamisation des interventions promotionnelles et préventives, la valorisation des ressources humaines et le développement du partenariat et de la multisectorialité.

Le gouvernement ivoirien a endossé et soutenu lors de son conseil de ministre du 12 juin dernier, cette candidature du Pr Thérèse Aya N’dri-Yoman qui a en face quatre adversaires. En effet, a-t-elle expliqué, le Mali, le Bénin, la République Démocratique du Congo et le Botswana présentent chacun un candidat à ce poste.

Face à cette diversité de candidature, la Côte d’Ivoire est engagée dans une « haute diplomatie » pour convaincre les pays-membres. Le Pr Thérèse Aya N’dri-Yoman doit sillonner la plus part des 47 pays-membres de l’OMS-AFRO dont le siège se trouve au Congo Brazzaville.

Mme N’dri-Yoman, actuellement Conseiller spécial à la présidence de la République chargé de la santé, est attendue, Mercredi, à Malabo en Guinée-Equatoriale où se tiendra un sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine. Auparavant, elle a été le samedi dernier en Guinée-Bissau pour rencontrer le nouveau président nouvellement élu, José Mario Vaz.

Le Directeur régional de l’OMS pour l’Afrique est élu par les ministres en charge de la santé dans les 47 pays-membre de la région sur «instruction» des Chefs d’Etat.

LS/APA
Commentaires


Comment