Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

San Pedro – Inondation sur la côtière : le DR de l’environnement donne les causes
Publié le samedi 28 juin 2014  |  AIP
Comment




San Pedro, 28 juin (AIP) - Une visite du site de l’inondation de la voie côtière et de l’embouchure du fleuve ‘’San Pedro’’ a permis vendredi au directeur régional de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable, Colonel Tissé Topka Bernard, d’expliquer que cette situation n’est pas liée à une fermeture des embouchures, mais à un phénomène naturel provoqué par la forte pluviométrie des deux dernières semaines.

L’axe routier reliant San Pedro à Sassandra est devenu impraticable pour les voitures et les camions depuis deux jours, en raison des eaux qui ont débordé et envahi la chaussée sur une longueur d’environ 250 mètres, à dix kilomètres de la ville de San Pedro, au niveau du village de Pont Brimé, provoquant une coupure complète de la voie et du trafic.

Une visite de l’embouchure, à la limite du port de San Pedro, à trois kilomètres de la ville, montre que la digue qui se trouve au niveau de la jonction du fleuve et de la mer est invisible parce qu’entièrement submergée par les eaux.

Selon Colonel Tissé Bernard, la montée des eaux observée sur la côtière, dans de nombreux quartiers de la ville de San Pedro et de ses lacs est due d’abord à la forte pluviométrie des dernières semaines et spécifiquement pour ce qui concerne Pont Brimé "il s’agit, a-t-il expliqué, d’un phénomène d’affaissement de la voie qui fait que l’eau est montée et a coupé la route".

Concernant les embouchures le DR de l’environnement a observé que celles-ci n’étaient pas bouchées comme l’on laissé entendre certains riverains ainsi que le conseiller municipal à la mairie de San Pedro, Assié Agré Michel.

Il a expliqué qu’"au niveau des embouchures le phénomène naturel qui s’y produit est lié au fait que l’eau des fleuves qui vient se jeter dans la mer n’est pas vite assimilée par celle-ci, de sorte qu’avec la forte pluie cette lenteur d’assimilation de l’eau douce des fleuves par la mer provoque une forte montée des eaux au-delà des digues et des lits des fleuves".

"Il ne s’agit donc pas d’une question d’embouchure fermée par le sable", a précisé le directeur régional de l'Environnement.

Les fortes pluies et l’inondation ont eu pour conséquences à Pont Brimé, l’effondrement de trois églises, de murs de l’école primaire du village, et de maisons de particuliers, l’impossibilité d’aller au champ.

Selon le doyen du village de Pont Brimé, Nabo Tam Pascal, ce phénomène s’est déjà produit une première fois en 2003 avec les mêmes conséquences.

Colonel Tissé a indiqué qu’"il n’y a pas grande chose à faire en l’état actuel de la situation, sinon que d’observer la nature faire son œuvre et espérer une baisse rapide des eaux".

En cas de persistance de l’abondance des pluies, il a signifié qu’"on ne peut présager de rien, parce que l’on est devant un phénomène naturel difficile à contrôler". Seule l’information et l’appel des populations à plus de prudence en cette période est conseillée, selon le DR de l’environnement.
Commentaires


Comment