Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

Pour la paix en Afrique / Carlos Komlanvi (Président de Mepaf Afrique) : les médias invités à être de véritables vecteurs de paix
Publié le mercredi 2 juillet 2014  |  Le Mandat
Comment




Les journalistes ivoiriens sont déterminés à soutenir le processus de paix entamé par les autorités ivoiriennes. Ceux-ci ont, par le canal de Médias pour la paix en Afrique (Mepaf), affiché leur ambition au cours d’une rencontre avec Carlos Komlanvi, président international de Médias pour la paix en Afrique (Mepaf). L’hôte du Mepaf, section Côte d’Ivoire, a profité de son séjour pour échanger avec ses confrères. La section ivoirienne a offert un dîner de reconnaissance à son hôte. Des organisations professionnelles de journalistes ont également pris part à la cérémonie. Durant les échanges, le président Carlos Komlanvi a invité les journalistes africains à s’impliquer, de plus en plus, dans la promotion de la paix, en mettant un point d’honneur à la formation. « Il faudrait donc que nous nous organisions davantage pour renforcer nos capacités, afin que les médias soient de véritables vecteurs de paix. Il ne faut pas, comme nous avons connu dans beaucoup de pays, notamment en Côte d’Ivoire, que les médias constituent des vecteurs de violence, de guerre, de tribalisme. Il faudrait qu’on aille au-delà, qu’on change aujourd’hui les rôles», a mentionné le président Carlos Komlanvi. Il a aussi invité les journalistes à préparer l’investiture de la section locale et à travailler pour son autonomie et surtout mobiliser les partenaires au développement autour des activités. « Vous avez le rôle et la responsabilité de mobiliser des partenaires autour de vos activités. Des partenaires internationaux, notamment le Pnud, l’Onu … », a-t-il préconisé. Poursuivant, il a présenté une feuille de route à la section ivoirienne. « On ne va pas faire une cérémonie académique et se séparer, alors que nous avons des rôles et des responsabilités. Nous avons à communiquer sur la culture de paix et de non violence. Egalement sur les pays en transition entre la guerre et la paix comme la Côte d’Ivoire. Nous avons à nous prononcer sur les foyers de tension en Afrique », a-t-il fait savoir. Les journalistes ivoiriens ont exprimé leur joie de recevoir pour la première fois le président Komlanvi. Ils ont, à juste titre, décidé d’œuvrer contre le terrorisme.

A. Dinguy’s N
Commentaires


Comment