Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Face aux menaces des pluies diluviennes : les grandes mesures du gouvernement
Publié le jeudi 3 juillet 2014  |  Le Democrate
Glissements
© Abidjan.net par Didier ASSOUMOU
Glissements de terre suite aux pluies diluviennes: le gouvernement exprime sa compassion aux victimes
Lundi 30 Juin 2014. Abidjan.Les ministres en charge de l`assainissement et de la communication, Mmadou Sanogo et Affousiata Bamba Lamine ont pris part à la cérémonie d`assistance, de soutien et de sensibilisation aux populations sinistrées lors des glissements de terre suite aux pluies diluviennes.
Comment




Le gouvernement ivoirien a décidé, mardi, sur instruction du Chef de l’Etat Alassane Ouattara, d’associer les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) à la mise en œuvre des mesures préventives et opérationnelles de lutte contre les effets des pluies diluviennes qui s’abattent sur toute l’étendue du territoire national depuis un mois.

Dans un communiqué dont APA a obtenu copie, le gouvernement explique qu’il a fait prendre par des structures opérationnelles en charge de la protection civile des mesures face à la situation de nombreux dégâts matériels et des pertes en vie humaine, tant à Abidjan qu’à l’intérieur du pays.

Ces mesures sont notamment le sauvetage des personnes sinistrées, la prise en charge médicale des blessés, la prise en charge des frais funéraires, le curage et drainage des caniveaux dans le District d’Abidjan, et le financement du déguerpissement des populations vivant dans des zones à risque ainsi que l’assistance aux sinistrés et aux victimes.
Cependant, poursuit le communiqué, « compte tenu de l’ampleur des intempéries, il s’avère nécessaire de renforcer les mesures déjà prises ».

« C’est pourquoi, sur instruction du Chef de l’Etat, le Gouvernement a décidé d’associer les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) à la mise en œuvre des mesures préventives et opérationnelles de lutte contre les effets des pluies », ajoute le texte.

Pour le gouvernement, cette décision, qui contribue au renforcement du Plan national de la protection civile, est rendue nécessaire en raison, selon les prévisions des services de la météorologie, d’une intensité des pluies plus forte que celle habituellement enregistrée, ainsi que d’une durée plus longue de la saison des pluies. Le texte souligne également que le Gouvernement a par ailleurs décidé de réactiver le Comité de Crise présidé par M. le Premier Ministre, chargé de faire face aux catastrophes naturelles. Il en est de même pour l’équipe chargée d’appliquer le plan d’Organisation de la Réponse de Sécurité Civile (ORSEC) dans chaque département.

Sensibiliser les populations sur les risques liés aux intempéries enregistrées, effectuer les travaux d’assainissement et de curage des canaux d’évacuation des eaux de pluies, sont également des actions à mener. La mise sur pied d’un poste de commandement opérationnel auprès des FRCI, doté d’un numéro vert est aussi prévue.

« La mise en œuvre de ces mesures sera coordonnée dans chaque département par le Préfet de Département, en collaboration avec l’Office National de la Protection Civile (ONPC), le Groupement des Sapeurs Pompiers Militaires, les collectivités territoriales et les structures des ministères techniques concernées » conclut le communiqué.

Les familles des 23 victimes des pluies diluviennes ont reçu, lundi, la compassion et le soutien du gouvernement ivoirien. Une délégation ministérielle composée de Me Affoussiata Bamba-Lamine, Ministre de la Communication et Porte-parole adjointe du gouvernement, et de Mamadou Sanogo, Ministre de la Construction, du logement, de l’assainissement et de l’urbanisme, a visité les familles sinistrées d’Abidjan.

De Mossikro (Attécoubé) à Bonoumin (Cocody) en passant par Sébroko (Attécoubé), Danga (Cocody) et Gobelet (Cocody), les familles des victimes des pluies diluviennes, ont reçu tour à tour la compassion du gouvernement ivoirien et un soutien d’un million de FCFA par victime.
Le gouvernement ivoirien a annoncé, mercredi, à l’issue d’un conseil des ministres, être à la recherche de 850 hectares de terrain à aménager pour relocaliser les habitants des quartiers précaires à risques face aux pluies diluviennes.

En 2012 le gouvernement a doté le Plan d’urgence d’organisation des secours (ORSEC) de 553 millions de FCFA. A ce jour, 513 millions de FCFA de ce montant ont été dépensés dans les actions de ce Plan.
Commentaires


Comment