Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Prétendue escroquerie d’ivoiriens de la diaspora par des agents de l’Inie Europe : rien que de l’intox
Publié le jeudi 10 juillet 2014  |  Le Democrate
Comment




Depuis un certain temps, des individus s’attaquent sans preuve convaincante aux responsables de l’Institut Ivoirien de l’entreprise (Inie) pour l’Europe, les accusant d’escroquerie. Les plaignants, selon des sources dignes de foi , sont actionnés par des anciens employés de l’Ambassade de Côte d’ivoire en France, partisans de l’ancien pouvoir qui refusent de partir de l’institution malgré la décision d’affectation qui leur a été notifiée par la tutelle et une vengeance contre Sylvestre Assoumou, président d’honneur de la jeunesse du Rhdp France et qui était au-devant de la lutte pour la prise de l’ambassade de Côte d’Ivoire en France. Les cas les plus flagrants et qui touchent à l’honorabilité des acteurs de l’Inie Europe sont ceux d’une certaine Mme Kouassi et S. Marcel qui se sont étalés dans la presse pour semer le doute dans l’esprit des citoyens et jeter l’opprobre sur les autorités actuelles quant à leur gestion des affaires courantes de l’Etat. Mme Kouassi accuserait Sylvestre Assoumou, ancien responsable de l’Inie Europe et conseiller technique du ministre de l’Artisanat et des Pme, Konaté Sidiki de lui avoir extorqué une importante somme d’argent en prétextant l’aider à faire entrer sur le territoire ivoirien huit machines de grands travaux. Bien que la présidence, l’inspection d’Etat et la police économique, saisies du dossier aient désavoué cette dame, elle a décidé de s’étaler dans la presse sous la pression de ses acolytes du même bord politique tapis dans l’ombre pour salir l’Inie Europe afin de tromper la vigilance de tous et gruger l’Etat de Côte d’ivoire. Les faits qui confondent Mme Kouassi ne sont pas discutables. En effet, comme l’indique la mission de l’Inie, celle-ci a eu son dossier monté par ladite institution et transmis à Abidjan. Elle reviendra selon notre source par la suite solliciter l’aide de Sylvestre Assoumou afin d’introduire un dossier d’exonération pour ses huit machines afin de faciliter le dédouanement au Port autonome d’Abidjan. Croyant avoir affaire à une personne de bonne moralité, Sylvestre Assoumou la confie à un transitaire expérimenté à Paris. Pour un total de Trente cinq (35) millions, elle devrait payer 15 millions, soit la moitié, sans toutefois oublier de payer le transitaire de Paris qui devait acheminer les machines comme convenu. En tout et pour tout, Mme Kouassi n’a payé que quatre (4) millions 900 mille qui est une partie de l’exonération à l’Inie France. Et des reçus lui ont été remis. Une fois sa marchandise à Abidjan, au lieu de payer le transitaire de Paris, ce sont des chèques qu’elle lui propose. Celui-ci refuse une telle transaction, car ce n’est pas ce qui avait été convenu et fait main basse sur les B L de transport qui devraient servir à sortir les machines. Le transitaire qui est mo transport qui a pour responsable M. Maurice, très averti, avait compris la supercherie de cette dame qui voulait le rouler dans la farine, une fois les machines à Abidjan. Coincée, elle se déporte à la présidence, ensuite à l’inspection d’Etat et aussi à la police économique pour falsifier les faits sans preuve au lieu de payer pour récupérer avec le transitaire ses dossiers qui lui permettront de sortir ses machines du Port. Partout, elle sera déboutée. A la police économique où Sylvestre Assoumou a été entendu, l’officier lui a demandé de restituer la somme de 4 millions 900 qu’elle a versé à l’Inie, et non au transitaire que cette dernière tente à faire croire aux autorités. Celle-ci n’a jamais répondu aux messages de Sylvestre Assoumou l’invitant à venir récupérer son argent parce qu’elle visait bien entendu un objectif. Alors dans sa logique de gruger l’Etat en outrepassant la douane, elle sollicite l’aide du ministre Jean Louis Billon pour faire sortir ses machines. Jamais cette femme n’a payé 8000 et 15000 euros comme elle prétend le dire dans les journaux. Comme preuve, les responsables de l’Inie Europe demandent aux organes de presse où elle s’étale, de produire les factures des montants qu’elle avance avoir payé. Curieusement, contrairement à la somme évoquée dans les journaux, elle parle de 4 millions 900 euros à la police économique. Quelle contradiction de sa part ? A ce jour, le transitaire qui devrait être payé pour que les Bl de transport soient délivrés à Mme Kouassi n’a reçu aucune somme de sa part et a tous les problèmes avec son affréteur. Et elle contenue d’intoxiquer tout le monde. Que la vérité éclate sur cette affaire dans laquelle elle actionne d’autres personnes comme M. S Marcel à travers ses acolytes pour salir les autorités actuelles. Il faut noter que L’Inie a pour objectifs, la promotion de l’esprit d’entreprise, l’assistance et l’appui technique aux créateurs et dirigeants des PME-PMI, ainsi que le renforcement des capacités des entreprises par une formation adaptée et une formation permanente ciblée à l’intention du personnel et des dirigeants des PME-PMI. Une structure du Ministère du Commerce, de l´Artisanat et de la Promotion des PME. A ce jour, ce sont plus de 3000 ivoiriens de la diaspora qui ont été aidé par l’Inie. Leurs projets ont gratuitement été montés.

Jésus Marie Gottah
Commentaires

Titrologie



Le Democrate N° 1008 du 9/7/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment