Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Afrique
Article
Afrique

La CEDEAO salue le ’’travail de qualité’’ du CRES sur la taxation des produits du tabac
Publié le vendredi 11 juillet 2014  |  APA
Une
© Autre presse par DR
Une cigarette à moitié entamée
Comment




Ouagadougou (Burkina Faso) - La Communauté économique des Etats de l’Ouest (CEDAO) a salué le ‘’travail de qualité’’ effectué depuis lors par le Consortium pour la recherche économique et sociale (CRES) en ce qui concerne la taxation des produits du tabac.

« Nous apprécions fortement la collaboration et la coopération que la CEDEAO a eu avec le CRES » a dit le Burkinabè Salifou Tiemtoré directeur des douanes de la CEDEAO.

« En 2011 lorsque nous avons discuté pour une première fois de cette question de cigarette, pour voir comment adapter les droits d’accises qui sont en application à la CEDEAO. Avec les investigations et les premiers résultats obtenus par le CRES nous avons adopté une feuille de route », apprécie le directeur des douanes de la CEDEAO,.

Selon M. Tiemtoré, « cette feuille de route comprenait une somme d’études que le CRES devait engager dans la région en vue d’avoir l’état des lieux de la consommation de la cigarette dans les 15 Etats membres de l’espace communautaire pour aboutir à des propositions concrètes ».
Appréciant positivement la qualité du travail du CRES, le directeur des douanes de la CDEAO, précise : « on a constaté que l’étude s’est engagée dans de très bonnes conditions et qu’on a eu une première séance de restitution en novembre 2012 à Ouagadougou. Tout le monde a apprécié la qualité du travail fait par le CRES, puisque donnant des éléments probants et exacts de l’état réel de la consommation de la cigarette ».

Pour M. Tiemtoré, « au-delà, cette étude faisait des propositions sur les niveaux de taxation observés si l’on voulait diminuer la consommation de la cigarette dans notre espace régional ».

« Une des grandes conclusions qui a été acceptée par la CEDEAO, c’est qu’il est apparu que la fiscalité, si elle est bien adaptée, a ses produits, nous avons beaucoup de chances d’impacter la consommation de la cigarette dans notre région ».

La collaboration entre la CEDEAO et le CRES a « abouti en février 2014, à l’adoption d’une pré-directive qui fixe cette fiscalité. Aujourd’hui nous sommes tous heureux d’avoir une directive complètement prête avec des propositions bien claires qui disent comment on doit taxer les produits du tabac dans notre sous-région ».


GS/of/APA
Commentaires


Comment