Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Crise à la chefferie du village d’Akoué-Agban / André Djro, fils du village: «Voici le véritable chef du village»
Publié le mardi 22 juillet 2014  |  L’Inter
Comment




Le Samedi dernier 19 Juillet 2014, le village d'Akoué-Agban dans la Commune de Bingerville était sur le pied de guerre pour une question de Chefferie. Nous y avons rencontré André Djro, fils du village, président National de l'Ong Vérité et président du Comité de Gestion de la Génération Tchagba dudit Village

Dites-nous réellement ce qui se passe dans votre village en votre qualité de Président de L'Ong Vérité et surtout en qualité de président du Comité de gestion Tchagba d'Akoué-Agban
Akoué-Agban est effectivement mon village, j'y suis né, j'y ai grandi et fait mes études primaires. Ce qui se passe dans mon village n'est pas un simple problème de Chefferie, car c'est le même groupe qui s’était opposé en son temps à l'arrivée de Konan Lambert ex-Directeur général de l'EECI dans notre village, celui qui nous a fait sortir de l'obscurité en nous offrant la lumière en 1972, qui continue de s' opposer au développement du village en prenant en otage toutes les populations.

Est-ce que votre village à un chef actuellement?
Bien sûr que le village à un Chef en la personne D’Alidje Djoman Bernard, agent technique à Côte d’ivoire Télécom qui a eu son Arrêté préfectoral et qui a été confirmé par une décision de la Chambre administrative de la Cour suprême, la plus haute juridiction de notre pays. Il a également été confirmé par deux consultations populaires organisées par les préfets (précédent et actuel) d'Abidjan sous la présidence des Sous-préfets (précédent et actuel) de Bingerville. Et nous soutenons la légalité.

Mais il semble que votre village à un nouveau chef en la personne de Dompé Jacob, adjudant de Gendarmerie, soutenu par le doyen du village

Vous savez chez les Ebriés, le Doyen du village, appelé Nanan n'a pas le même statut que chez les autres peuples Akan (les Agnis, les Abrons, les Baoulés) etc... Parce que chez nous il n'y a pas de royaume. C'est plutôt par génération que nous accédons au pouvoir. Jacob Dompé dont vous parlez est mon frère mais je ne peux pas comprendre pourquoi un Gendarme peut s’opposer à une décision de la Cour Suprême et du Préfet dont il devait pourtant avoir respect pour s’auto- proclamer Chef? Il est monté par un petit groupe soutenu par l'ancien Chef dont nous ne comprenons pas l'attitude. Il n'y a qu'Akoué-Agban qu'on peut trouver un Doyen du village qui détient un cachet en vue de jouer le rôle d'un Chef du village. C'est vraiment malheureux.

Propos recueillis par
Y.D.
Commentaires

Titrologie



L’Inter N° 4839 du 22/7/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment