Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Les lauréats du concours "Nouveaux talents" de la RTI en stage
Publié le mardi 22 juillet 2014  |  AIP
Comment




Abidjan– Les dix lauréats d’un concours de scénario dénommé "Nouveaux talents", lancé en mars par la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), ont débuté, lundi à Abidjan, un stage d’écriture de trois semaines dont les meilleurs jets bénéficieront d’un financement de la production.

Stéphanie Amin, Fidèle Kouakou Koffi, Biabogui Oumar Ouattara, Raoul Yoadé, Mama Ninah Kourouma Traoré, Gilles Owona, Khalif-Allah Soumahoro, Jeanne Tessia, Stéphane Koffi Ba et Binta Dembélé, qui a également été primée par le fonds d’aide à l’écriture de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), bénéficieront des enseignement théoriques, des analyses de films et d’un coaching spécialisé à travers des travaux collectifs et individuels dirigés par Marc Gautron.

Le formateur, un expert coopté par l’OIF, a déjà travaillé avec les plus grands réalisateurs africains dont le nigérien Mahamat Salet Haroun nominé en 2013 à la 66ème édition du Festival de Cannes et a dirigé plusieurs stages d’écriture au bénéfice de scénaristes africains.

Usant de l’analogie du plant de café ou du cacao qui détermine la qualité et la quantité de la récolte, le directeur général de RTI, Ahmadou Bakayoko, a indiqué que "les possibilités de création" des acteurs et réalisateurs sont déterminées par la qualité du scénario.

"La formation qui débute (...) s’accentuera sur l’écriture de fiction télévisuelle", a souligné M. Soumahoro dont la maison, qui a décrété 2014 "année de la fiction", s’est engagée dans la coproduction de trois séries, le préachat de diverses productions et la diffusion de plusieurs succès cinématographiques de réalisateurs ivoiriens.

Le concept de "Nouveaux talents" est "une vision de la direction de la RTI qui souhaite apporter un souffle nouveau dans le secteur de l’audiovisuel par la détection de potentiels de créativité en vue d’un accompagnement vers le succès", a expliqué la responsable du projet, Sandra Coulibaly.

Il bénéficie du soutien de l’OIF dont le représentant, Passassim Atadé Nanguit, a rappelé que les jeunes talents "ont en main la Francophonie de demain voire le monde de demain" pour la construction d’un "avenir viable, durable, pacifique et pacifié, équitable et productif", notant que l’apprentissage des techniques d’écriture de scénarii va "transformer leurs talents en capacités".


aaa/ask
Commentaires


Comment