Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Les présidents Ouattara et Compaoré s’engagent à améliorer les conditions de vie de leurs peuples
Publié le mercredi 30 juillet 2014  |  AIP
Arrivée
© Présidence
Arrivée du Président Alassane Ouattara à Ouagadougou
Mardi 29 juillet 2014. Ouagadougou. Arrivée du Président Alassane Ouattara pour la 4ème Conférence au Sommet du Traité d`Amitié et de Coopération Burkina Faso - Côte d`Ivoire.
Comment




Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a assuré mardi, de sa volonté et de celle de son homologue burkinabè Blaise Compaoré, de travailler pour l’amélioration des conditions de vie de leurs peuples.

«C’est important. Nous tenons à apporter une amélioration des conditions de vie et également la paix dans nos deux pays et dans la sous région», a indiqué Alassane Ouattara à son arrivée à Ouagadougou, pour le quatrième sommet du Traité d’amitié et de coopération Burkina-Côte d’Ivoire.

«Les relations bilatérales entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire sont des relations très fortes et nous aurons l’occasion de travailler et de continuer à contribuer au mieux-être de nos populations», a-t-il ajouté sous le regard approbateur de son homologue burkinabè, Blaise Compaoré.

Le traité d’amitié et de coopération institué sous l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, a pris une tournure plus importante avec l’arrivée au pouvoir en 2011 d’Alassane Ouattara.
«Nous avons pu faire des avancées importantes, nous comptons les consolider et nous voulons encore aller plus loin. Ça sera l’occasion pour nous de montrer à quel point nous sommes attachés à faire en sorte que cette coopération se développe davantage», a affirmé M. Ouattara.

Pour le président ivoirien, ce sommet sera l’occasion de revisiter le projet de réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Kaya et son prolongement jusqu’à Dori et Tambao.
«Si les deux Premiers ministres arrivent à boucler ce dossier, je souhaite que nous puissions signer la convention qui puisse permettre le démarrage des travaux dans les brefs délais», a-t-il souhaité.

Alassane Ouattara a déclaré que son homologue burkinabè et lui, saisiront la prochaine réunion de l’UEMOA prévue en septembre à Dubaï pour présenter aux pays du Moyen-Orient, le projet d’autoroute Abidjan-Ouagadougou. Mais en attentant, il a assuré que des efforts seront faits de part et d’autres pour faire avancer cet important projet.

Le chef de l’Etat ivoirien a également salué le président Blaise Compaoré pour le soutien qu’il lui a apporté quand il assurait la présidence en exercice de la CEDEAO. «Je sais à quel point vous m’avez apporté un appui considérable notamment pour les crises au Mali et en Guinée-Bissau et vous continuez de le faire», lui a-t-il signifié.

Aussi pour M. Ouattara, l’accord politique de Ouagadougou constitue «l’épine dorsale» de la résolution de la crise au Mali, spécifiquement l’unification du territoire.

A l’entame de son propos, le chef de l’Etat ivoirien a présenté ses condoléances au peuple burkinabè et à toutes les nations éplorées par «le terrible accident» d’Air Algérie qui a tué dans la nuit du mercredi au jeudi, 118 personnes dont 28 Burkinabé.

Alassane Ouattara a souhaité que les informations qui découleront des enquêtes en cours puissent apporter «un peu de soulagement» à tous et surtout aux proches des victimes.
Un peu plus tôt avant l’arrivée de M. Ouattara, son Premier ministre Daniel Kablan Duncan a été accueilli à l’aéroport international de Ouagadougou par son homologue burkinabè, Luc Adolphe Tiao.

Le quatrième sommet du Traité d’amitié de coopération Burkina-Côte d’Ivoire débute mercredi par une réunion intergouvernementale.

Les deux chefs d’Etats présideront jeudi, le sommet proprement dit et animeront à la fin, une conférence de presse.


cmas
Commentaires


Comment