Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

Début de la 10ème édition du Festival international de la Route des reines et des rois
Publié le vendredi 1 aout 2014  |  AIP
Comment




Abidjan – Le Médiateur de la République, N’Golo Coulibaly, a ouvert, vendredi à Abidjan, la 10ème édition du Festival international de la Route des reines et des rois, réitérant l’importance des autorités traditionnelles à la faveur d’une conférence prononcée sur le rôle de son Institution dans "le processus de prévention et de transformation des conflits", en présence de délégations venues de toute la sous-région.

A l’instar des rois et chefs, le Médiateur « dispose d’un dispositif légal pour prévenir l’éclatement des conflits et assurer une gestion durable des litiges déjà nés par des propositions visant la transformation des facteurs clés sans lesquels ces conflits n’auraient pas existé », a-t-il dit.

La 10ème édition de ce festival porte sur le thème : "Chefferie traditionnelle, médiation et nouvelles gouvernances en Afrique". Sa tenue coïncide avec la récente adoption d’un cadre juridique pour leur statut par le Parlement ivoirien.

En attendant la création des "Chambres de chefs" nationales et régionales, ce festival servira de terreau pour réfléchir sur les instruments de compréhension du fonctionnement des institutions africaines en vue d’élaborer des supports didactiques sur l’éthique et l’esthétique de la pensée africaine, a expliqué son initiateur, le Professeur Amoa Urbain.
A ce titre, une réunion de la Conférence interuniversitaire des études doctorales planchera sur la contribution des chefs à la bonne gouvernance et à la gestion des conflits, à travers notamment la diplomatie coutumière.

Cette édition qui s’achève dimanche et à laquelle participent une centaine de personnalités dont des universitaires, des rois et des chefs traditionnels, se poursuit ce samedi à N’Douci et Tiassalé.

En hommage à sa contribution à la promotion des travaux de recherche sur le langage des tambours africains, Me Pacéré Titinga Fréderic a offert à Amoa Urbain son "fils spirituel", un exemplaire de sa trilogie "poème millénaire des tam-tams parleurs d’Afrique" édité par Silex/Nouvelles du Sud, pour appuyer sa candidature au prix Nobel de littérature 2014.
Commentaires


Comment