Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

L’Espagne veut tisser un partenariat avec la Côte d’Ivoire dans le secteur agricole
Publié le samedi 2 aout 2014  |  AIP
Programme
© Abidjan.net par Atapointe
Programme national d`Investissement Agricole (PNIA): le ministre de l’agriculture sensibilise les présidents de Conseils de Régions et gouverneurs de Districts de Côte d`Ivoire
Lundi 21 Juillet 2014. Abidjan. Dans le cadre de la mise en oeuvre du Programme national d`Investissement Agricole (PNIA), une séance de travail a réuni les membres de l`Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire avec à leur tête le ministre Ahoussou Jeannot et le ministre de l`agriculture Mamadou Sangafowa (photo0.
Comment




Abidjan (AIP) – Le ministre catalan de l’Agriculture et de la Pêche, Josep Maria Pelegri, a affirmé vendredi à Abidjan, au cours d’une audience avec le ministre ivoirien de l’Agriculture, Coulibaly Mamadou Sangafowa, le désir de son pays de nouer une coopération avec la Côte d’Ivoire dans tous les compartiments du secteur agricole y compris l’agriculture, les forêts, l’élevage, le développement rural, les ressources halieutiques.

M. Pelegri a révélé que la Côte d’Ivoire est en train de négocier auprès de l’Espagne un programme de compension de dette, tout en soulignant que le secteur agricole n’y est pas inscrit. Aussi, a-t-il profité de la rencontre pour demander au ministre ivoirien de l’Agriculture de se faire l’avocat auprès du gouvernement afin de « repenser la chose », pour intégrer la priorisation de son secteur dans le programme.

Les potentialités sont énormes en la matière sur tout le territoire ivoirien, a fait observer le ministre catalan, ajoutant que dans chaque partie du pays, l’Espagne veut contribuer à renforcer tous les maillons de la chaîne de valeur, pour le développement local.

Assurant que les ressources sont également disponibles, comme le fonds espagnol ou d’autres subventions que le royaume pourrait aider à mobiliser en Europe à travers son expertise, M. Pelegri a expliqué que ce partenariat avec la Côte d’Ivoire pourrait concerner divers domaines agricoles dont la production, la commercialisation, la transformation, les infrastructures.

Il a promis la disponibilité de son pays à apporter son expertise, des conseils et solutions pour bien aborder la question du développement rural en Côte d’Ivoire, à commencer par la réalisation d’études, l’identification des potentialités, leur développement et financement, en fonction de la spécificité de chaque région. A charge, pour la Côte d’Ivoire, a-t-il dit, de déterminer ses priorités.

En réponse, le ministre Coulibaly Mamadou Sangafowa qui était entouré de certains de ses proches collaborateurs, s’est réjoui de la démarche de son homologue catalan. Il a d’emblée souhaité que le programme d’annulation de dette dont il est question soit réinvesti dans le cadre du développement, et surtout, qu’il intègre le secteur agricole, et ce, en bonne place.

« Si l’objectif de l’annulation de la dette est de créer de la richesse et de réduire la pauvreté, on connaît bien les secteurs qui peuvent le faire », a-t-il dit, estimant que l’absence du secteur agricole dans les domaines ciblés est sans doute une « omission » qu’il faudra vite rattraper. Si cela est fait, assure-t-il, le reste est facile parce qu’il y a un Programme national d’investissement agricole (PNIA) qui couvre tous les domaines cités.

Pour finir, les deux ministres de l’Agriculture ont réaffirmé leur engagement à poursuivre leurs échanges, en vue d’aboutir à un partenariat concret à moyen et long terme. Outre Josep Maria Pelegri, la délégation hôte comprenait également David Alejandro Solano Grima, directeur des Affaires internationales, ainsi que Mme Odile Koua-Ablan, spécialiste en forêts tropicales, en systèmes d’information géographique et télédétection.

(AIP)
cmas
Commentaires


Comment