Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Election présidentielle de 2015 : L’opposition appelle à une CEI consensuelle
Publié le samedi 2 aout 2014  |  Notre Voie
Politique:
© Abidjan.net par Didier ASSOUMOU
Politique: Affi N’Guessan anime une conference de presse au siege du parti
Jeudi 03 juillet 2014. Abidjan. Le président du Front populaire ivoirien (FPI), Affi N’Guessan à l`occasion d`une rencontre avec la presse a fait le tour de la situation socio-politique en Cote d`Ivoire.
Comment




Le samedi 26 et le mardi 31 Juillet 2014 se sont tenues deux importantes réunions de la Conférence des Présidents consacrées exclusivement à la question de la Commission Electorale Indépendante (CEI).

1- La Conférence des Présidents rappelle qu’en sa déclaration du mardi 1er juillet 2014, elle a rejeté la composition de la nouvelle CEI, fortement déséquilibrée au profit du pouvoir, parce que n’étant pas de nature à garantir des élections transparentes, démocratiques et apaisées en 2015.
2- Afin de corriger le déséquilibre et à défaut, d’une modification de la loi, la Conférence des Présidents avait appelé le Gouvernement à la négociation en vue de la mise en place, de façon consensuelle, du bureau de la CEI. Elle avait demandé prioritairement que le poste de Président de la CEI, un poste de vice-président et un poste de secrétaire général soient réservés à l’Opposition. 
3- A l’issue du Conseil des ministres du mercredi 09 juillet 2014, le gouvernement a publié la liste des représentants de toutes les organisations et structures impliquées dans la CEI à l’exception des deux postes réservés à l’Alliance.
4- La Conférence des présidents rappelle qu’elle est dans l’attente du dialogue et de la négociation avec le Gouvernement en vue d’aboutir à une solution consensuelle sur la composition du bureau de la CEI.
5- La Conférence des présidents réaffirme sa totale disponibilité et son engagement ferme à prendre toute sa place dans le processus électoral. Mais elle ne saurait accepter que le processus électoral soit pris en otage par le pouvoir qui imposerait son hégémonie au sein de la commission centrale ainsi qu’à la tête de la CEI.
6- Dans l’intérêt de la paix en Côte d’Ivoire, la conférence des présidents de l’Alliance appelle en conséquence le gouvernement, tous les acteurs électoraux et les partenaires au développement de la Côte d’Ivoire à œuvrer en vue de décisions consensuelles sur la composition du bureau de la CEI.

Fait à Abidjan, le jeudi 31 Juillet 2014

Pour l’Alliance,
Le président
Pascal Affi N’guessan
Commentaires


Comment