Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Affaires «22 millions et 8 millions de Gbagbo au couple Bédié» et «KKB et Faustin Kouamé» : Le PDCI-RDA fait des précisions et des révélations sur Laurent Gbagbo (Porte-parole)
Publié le lundi 4 aout 2014  |  Partis Politiques
PDCI-RDA:
© Abidjan.net par JOB
PDCI-RDA: le Secrétaire Exécutif chargé de l`Information et de la Communication face à la presse
Lundi 04 août 2014.Abidjan. Le Ministre Komenan Kouassi ADJOUMANI, Secrétaire Exécutif chargé de l`Information et de la Communication, Porte Parole du PDCI-RDA anime une conference de presse pour répondre à des accusations portées contre le président du parti et donner la position officielle du parti.
Comment




Ce lundi 4 août 2014, Monsieur Kobenan Kouassi ADJOUMANI, Secrétaire exécutif chargé de l’Information et de la Communication, porte parole du PDCI-RDA, a animé une conférence de presse au siège dudit parti à Cocody. Le parti fondé par Houphouët-Boigny et présidé par Henri Konan Bédié avait à clarifier certaines accusations portées contre son leader dans le livre écrit par l’ex-président Laurent Gbagbo, depuis sa prison de la CPI à La Haye, donner sa position officielle quant aux déclarations désordonnées de certains cadres issus de ses rangs (KKB et Faustin Kouamé) et adresser un message clair aux militants et cadres du PDCI-RDA. Ci-dessous son propos liminaire.

Mesdames et Messieurs les Journalistes,
Je voudrais vous remercier d’avoir répondu favorablement à notre invitation de ce jour.
Votre présence nombreuse et de qualité témoigne si besoin en était, de l’intérêt que vous portez à notre formation politique.

A plusieurs reprises déjà, le PDCI-RDA et son Président ont porté à la connaissance de tous, les voix par lesquelles le parti s’exprime désormais, à savoir :
- le Président du Parti lui-même;
- le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA;
- et le porte-parole.
C’est donc en notre qualité de porte-parole du PDCI-RDA que nous sommes devant vous ce matin pour donner la position du Parti sur certains sujets qui alimentent l’actualité sociopolitique de notre pays.
En effet, l’actualité est marquée depuis un certain temps par la sortie du livre de l’Ex-Président, Laurent GBAGBO et les prises de position de personnalités du PDCI-RDA sur la Candidature Unique du Président Alassane OUATTARA, à l’élection présidentielle de 2015.
Cette situation est de nature à semer la confusion dans l’esprit de nos militants et dans celui de nos concitoyens.
Les contrevérités contenues dans le livre de Monsieur Laurent GBAGBO et la cacophonie orchestrée par des personnalités du PDCI-RDA amènent la Direction du PDCI-RDA à apporter les éclairages nécessaires à l’opinion nationale et internationale et à rassurer nos militants.

1- Sur le livre de Laurent GBAGBO, « Pour la vérité et la justice", qui contiendrait des révélations fracassantes sur plusieurs acteurs politiques majeurs dont des anciens Présidents français, l’actuel Président de la République de Côte d’Ivoire et le Président Henri Konan BEDIE.
L’Ex-Président Laurent GBAGBO prétend entre autres qu’il versait mensuellement la somme de 22 000 000 de francs CFA au Président Henri Konan BEDIE et 8 000 000 de francs CFA à son épouse Madame Henriette BEDIE.
L’information telle que livrée, donne le sentiment que le Président Henri Konan BEDIE et son épouse auraient bénéficié de largesses de la part de Laurent GBAGBO. Cette confusion est volontairement entretenue dans ce livre pour des raisons que seuls les auteurs connaissent.
Le PDCI-RDA ne peut rester silencieux sur cette grave affirmation dont le but est de jeter le discrédit sur le Président Henri Konan BEDIE et son épouse.
Pour relever toutes les contre vérités contenues dans ce livre, un groupe de travail a été mis en place par le PDCI-RDA.
En attendant les conclusions de ce Groupe de travail, la Direction du PDCI-RDA, voudrait pour l’heure, apporter les précisions suivantes :

- Des 08 millions qui auraient été remis à Madame BEDIE.
Une seule fois, je dis bien une seule fois, la Présidence de la République a convoyé 08 millions de FCFA à remettre à Madame BEDIE. Les envoyés de Monsieur Laurent GBAGBO ont été reçus par Monsieur PORQUET Romain, Chef de Protocole du Président BEDIE.
Il s’est trouvé cependant que seules les veuves des anciens Présidents de la République ont droit à une allocation viagère dont le montant, anciennement de 3.000.000 FCFA, est passé à 8.000.000 FCFA lorsque les refondateurs sont arrivés au pouvoir. Mais Madame BEDIE n’étant pas veuve d’un ancien Président de la République, n’avait pas droit à cette somme d’argent.
Monsieur PORQUET Romain le fit comprendre aux envoyés de la Présidence, qui sont retournés avec ladite somme.
Monsieur Laurent GBAGBO devrait donc plutôt demander des comptes à ses envoyés, si l’argent ne lui a pas été retourné.
Par la suite, plus jamais, Madame BEDIE n’a reçu de l’argent de la Présidence de la République.

- Des 22 millions du Président Henri Konan BEDIE.
Je voudrais rappeler que la loi n° 2005-201 du 16 juin 2005 portant statut d’ancien Président de la République, d’ancien Chef ou Président d’Institution nationale et d’ancien membre du Gouvernement, accorde aux anciens Présidents de la République, aux anciens Présidents d’Institution, aux anciens membres du Gouvernement et assimilés divers avantages matériels et financiers.
L’article 15 de cette loi prévoit que l’allocation viagère dont pourrait bénéficier un ancien Président de la République peut être cumulée avec les autres allocations à raison des fonctions par lui exercées antérieurement.
Au terme de l’Article 55 de cette loi, il faut entendre par Chef ou Président d’Institution les personnalités suivantes : le Président de l’Assemblée nationale, le Premier Ministre, le Président du Conseil constitutionnel, le Président de Conseil économique et social, les Présidents des juridictions suprêmes, le Président de la Cour suprême, le Grand Chancelier, le Médiateur de la République, le Président de la Commission électorale indépendante, l’Inspecteur Général d’Etat.
En plus, aux termes de l’article 5 du Décret n° 2006-263 du 25 août 2006 pris pour l’application de cette loi du 16 Juin 2005 portant statut d’ancien Président de la République, d’ancien Chef ou Président d’Institution Nationale et d’ancien membre du Gouvernement, si une des personnalités énumérées à l’article 1er a exécuté l’une après l’autre, les fonctions ouvrant droit aux différents montants d’allocation viagère, elle peut les cumuler.
En d’autres termes, une personnalité qui a occupé les fonctions de Président de la République, de Président de l’Assemblée Nationale, de Député et de membre du Gouvernement, cumule les montants d’allocation viagère liés à l’ensemble de ces fonctions.
Vous comprendrez donc aisément que le Président Henri KONAN BEDIE, qui a été Président de la République de Côte d’Ivoire, Président de l’Assemblée Nationale, Député, Ambassadeur et Ministre puisse prétendre, en toute légalité, à plusieurs allocations viagères.
En écrivant ces contrevérités dans son livre, Monsieur Laurent GBAGBO oublie volontairement de dire qu’il recevait, du Président Henri Konan BEDIE, lorsque celui-ci était Président de la République, mensuellement la somme de 10.000.000fcfa.
Pour rappel, à cette époque, Monsieur Laurent GBAGBO n’avait aucun statut qui puisse justifier cette largesse du Président Henri KONAN BEDIE. Il aurait dû le mentionner pour un devoir de mémoire et de vérité.

2- Sur les sorties désordonnées de Personnalités du Parti.
Alors qu’au terme du Séminaire du Secrétariat Exécutif, tenu en janvier 2104, à Daoukro, le Président Henri KONAN BEDIE, Président du Parti avait clairement indiqué les responsables politiques dont les déclarations engageraient le Parti; recommandation reprise lors de la réunion du Bureau Politique du 12 février 2014, certains cadres du Parti continuent de ramer à contre courant de la ligne politique actuelle du Parti qui est la mise en place des structures de base du PDCI-RDA.
De plus, depuis bien longtemps déjà, Monsieur KOUADIO Konan Bertin, dit KKB, a choisi de se répandre dans la presse en s’attaquant au PDCI-RDA et au Président Henri KONAN BEDIE; n’ayant tiré aucune leçon du 12ème Congrès Ordinaire du Parti.
Dans ses déclarations, KKB soutient que le PDCI-RDA serait inféodé au RDR.
Mais, il est facile de comprendre KKB. Le Président Henri Konan BEDIE a toujours parlé de réglages à venir avec le Président de la République, son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA.
Enfin, ces réglages que tous les militants saluent et encouragent ont commencé avec la récente rencontre des deux leaders au domicile du Président du PDCI-RDA, le 15 juillet 2014. Alors, KKB s’est cru donc obligé de "ruer dans les brancards" et d’attaquer le Président BEDIE, le Président Alassane OUATTARA et le PDCI RDA.
Face cette cacophonie, la Direction du PDCI-RDA a donc décidé de réagir pour faire certaines précisions afin de lever tout équivoque.
Nous rappelons que dans le fonctionnement actuel du PDCI-RDA, seules les déclarations du Président du Parti, son Excellence Henri Konan BEDIE, du Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, Professeur Maurice Kakou GUIKAHUE et du porte-parole, le Ministre Kobenan Kouassi ADJOUMANI que je suis, constituent la position officielle qui engage le PDCI-RDA.
Cela a été précisé aux membres du Bureau Politique, organe de décision du Parti, par le Président Henri KONAN BEDIE, le 12 février 2014.
Toutes autres déclarations et propos de quelque personnalité que ce soit ne sont que des opinions personnelles qui n’engagent nullement le PDCI-RDA.

Aux militantes et militants du PDCI-RDA
La Direction du Parti vous rappelle que le PDCI-RDA, votre Parti a organisé, du 03 au 06 octobre 2013, son 12ème Congrès Ordinaire.
Ce Congrès a procédé à une analyse critique et sans complaisance des douze(12) dernières années de fonctionnement du Parti, engagé des réformes majeures pour la reconstruction du Parti, plébiscité Monsieur Henri KONAN BEDIE comme Président du PDCI-RDA avec 93% des voix des Congressistes et demandé au Président du Parti de mener à bien toutes les réformes pour permettre au PDCI-RDA de gagner tous les combats futurs.
A cet effet, le Secrétariat Exécutif, nommé à la suite du Congrès est à la tâche. La Première réunion du Bureau Politique du Parti, d’après congrès s’est tenue le 12 février 2014. Ce Bureau Politique a donné une feuille de route claire au Secrétariat Exécutif; doter le Parti de responsables de base solides par le renouvellement intégral des Comités de base et des Sections, dans le courant du 2ème trimestre de l’année 2014.
Cette opération lancée par la circulaire N°001/2014/PP/CAB/SE-SDDC du 15 MAI 2014, portant renouvellement des Structures de base, se déroule actuellement dans de bonnes conditions.
Nous demandons donc à nos militants de rester sereins, sourds aux déclarations tapageuses et de se consacrer exclusivement, à leur identification, à l’élection de leurs Présidents de comités de base et Secrétaires Généraux de Sections.
Après cette phase, le Bureau Politique et le Président du Parti leur donneront les orientations pour les actions futures.

Aux cadres et responsables du PDCI-RDA.
Des espaces de débats existent à l’intérieur du Parti et au Parlement (Groupe Parlementaire du PDCI-RDA pour les Députes) qui sont des tribunes d’expression.
La Direction du Parti a déjà organisé deux(02) réunions du Bureau Politique après le 12ème Congrès; la première, le 12 février 2014 qui a validé le plan d’action 2014 du Secrétariat Exécutif et la seconde, le 04 mars 2014, qui a adopté le Règlement intérieur issu du 12ème Congrès.
Le 12ème Congrès de notre parti a décidé qu’une Convention exclusivement dédiée au choix du candidat du PDCI-RDA pour l’élection présidentielle 2015 ait lieu et le renouvellement des Comités de base et des Sections s’inscrit dans les préparatifs de celle-ci.
Aussi invitons-nous tous les cadres du Parti à se mobiliser autour de la restructuration actuelle du Parti, socle des victoires du futur, en aidant les Délégués Départementaux et Communaux à mener à bien cette opération de renouvellement des Comités de base et des Sections, la seule action à laquelle nous devons consacrer nos énergies en ce moment.
Le PDCI-RDA a un chef, son Excellence Henri Konan BEDIE et des instances dirigeantes.
Nul, quelque soit sa valeur et son importance dans la Société, ne saurait se substituer ni au Président du Parti, ni à ses instances dirigeantes.
Faisons confiance au président Henri Konan BEDIE et mobilisons nous pour la reconstruction du PDCI-RDA.
Je vous remercie de votre aimable attention.

Fait à Abidjan, le 04 août 2014
Kobenan KOUASSI ADJOUMANI
Secrétaire Exécutif chargé
de l’Information et de la Communication,
porte parole du PDCI-RDA
Commentaires

Sondage
PDCI-RDA:
© Abidjan.net par JOB

PDCI-RDA:
© Abidjan.net par JOB


Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment