Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Bicéphalisme à la tête du canton Kouassi N’goh III / Le Walèbo tranche : ‘‘ C’est Augustin Dahouet-Boigny qui est le chef’’
Publié le mardi 5 aout 2014  |  Le Democrate
Comment




« Le royaume du Walèbo est une référence du peuple Baoulé en Côte d’Ivoire. Ce royaume est l’autorité suprême des Baoulé. C’est la représentation du peuple Baoulé et le garant moral de nos us et coutumes. Nous nous fions donc au verdict rendu pour mettre fin au bicéphalisme à la tête du canton et à la validation d’Augustin Dahouet-Boigny comme chef canton, en présence de la reine mère des Baoulé, sa majesté N’ga Tanoh Monique » C’est la substance de la déclaration faite par Nanan Yao Valentin, chef de tribu et chef du village de Suibiakro, à l’occasion de la visite de travail de Nanan Kouassi N’goh III, chef de canton des Akoué, validé par la cour royale de Sakassou. Pour lui, le débat est clos « les choses sont désormais très claires. Il n’y a plus de palabres. Le Walèbo à qui le gouverneur Thiam a fait appel pour régler ce problème de chefferie, est arrivé et a tranché après plusieurs consultations. Le trône a été remis aux descendants de Kouassi N’go 1er, et ceux-ci, quatre mois après analyse des profils, ont jugé bon de désigner Augustin Dahouet Boigny pour assurer les charges. Mieux, cette décision des dépositaires du trône a été validée le 2 juillet dernier par le royaume du Walèbo » a-t-il rappelé pour édifier les populations. Cette visite de travail placée sous l’autorité du royaume de Walèbo, est en effet annoncée dans les 33 villages Akouè pour permettre au tout nouveau canton de prendre contact avec les populations desdits villages et échanger avec elles, notamment sur leurs préoccupations. Après Séman où la délégation cantonale a drainé du bon monde, à Suibiakro les populations ont su relever le défi de la mobilisation. Par des chants, danses et de très fortes paroles, les populations ont par la voix de Nanan Yao Valentin exprimé leur joie de voir le nouveau chef canton exercer ses fonctions à travers ces visites. Dans ce village où la mobilisation des chefs des villages rattachés à cette tribu, n’a guerre fait défaut, le porte-parole des trois tribus s’est voulu très rassurant quant aux spéculations : « ceux qui pensent que le président Ouattara leur fera la part belle en s’imposant aux peuples Baoulé comme chef canton en dépit de la décision du royaume de Walèbo, se trompent. Le président de la République est à l’écoute et aux soins de tous les ivoiriens. Il accorde du prix à la tradition et reconnait la cour royale de Sakassou comme étant l’autorité suprême du peuple Baoulé. Il sait aussi, ce que ce peuple représente pour lui. Les gens pensaient pouvoir faire un coup de force en trompant le ministre d’Etat, Hamed Bakayoko. Aujourd’hui, le président Ouattara et son gouvernement sont suffisamment informés et conscients que la décision du Walèbo est irréversible… » a martelé le porte-parole Kouaho Michel. Les populations de Suibiakro, pour témoigner leur affection et marquer le passage de Nanan Kouassi N’go III dans leur village, ont fait don de plusieurs présents notamment un gigantesque Bélier, symbole si cher à Feu le président Félix Houphouët Boigny. Notons qu’après cette cérémonie officielle, la délégation cantonale et les chefs de villages présents se sont retirés pour un huis clos. Cette entrevue loin des caméras et micro, est sans nul doute pour boucler les derniers réglages de l’intronisation du tout nouveau chef de canton Nanan Kouassi N’go III par la cour royale de Sakassou. Rappelons qu’après Suibiakro, Nanan Kouassi N’go III est attendu par les cadres et les populations de Zatta, dans la 3e horde du canton Akouè.
Une correspondance deY.Y Blandin
Commentaires

Titrologie



Le Democrate N° 1021 du 4/8/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment