Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Yamoussoukro : Augustin Thiam "reste et demeure" le chef canton des Akouè, tranche le secrétaire général de la chefferie de N’Gokro
Publié le mardi 5 aout 2014  |  AIP
Programme
© Abidjan.net par Atapointe
Programme national d`Investissement Agricole (PNIA): le ministre de l’agriculture sensibilise les présidents de Conseils de Régions et gouverneurs de Districts de Côte d`Ivoire
Lundi 21 Juillet 2014. Abidjan. Dans le cadre de la mise en oeuvre du Programme national d`Investissement Agricole (PNIA), une séance de travail a réuni les membres de l`Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire avec à leur tête le ministre Ahoussou Jeannot et le ministre de l`agriculture Mamadou Sangafowa. Ph: Augustin Thiam, Gouverneur du District de Yamoussoukro.
Comment




Yamoussoukro - Le secrétaire général permanent du tribunal coutumier de N'Gokro (Yamoussoukro, centre région du Bélier), Maurice Kouassi Yao, a affirmé, mardi, que le gouverneur Augustin Thiam "reste et demeure le seul et unique chef de canton des Akouè de Yamoussoukro".

''Augustin Thiam est l'héritier proposé et choisi par la famille, confirmé par les six grands lignages de N'Gokro, et entériné par les chefs des villages Akouè", a déclaré M. Kouassi Yao face à la presse lundi, dans la cour du tribunal coutumier de N'Gokro à Yamoussoukro.

Maurice Kouassi Yao demande à ceux qui s'opposent au choix de Nanan Boigny N'Dri III, nom de règne d'Augustin Thiam, à faire des recherches pour comprendre la gestion de la chefferie du canton Akouè, afin de ne pas ''salir la mémoire d'Houphouët-Boigny".

Selon le secrétaire général de la chefferie de N'Gokro, ''l'Atchouin'', qui est un rituel baoulé, a été fait à la mort du chef de canton intérimaire en 2008, avec le nom de Augustin Thiam, ''fait de lui le chef canton légal et légitime''.

''Non, nos villages ne sont pas des sections des partis politiques'', a stigmatisé Maurice Kouassi, demandant aux politiciens de ne pas utiliser les chefs ''comme bon leur semble''.

Le secrétaire général de la chefferie traditionnelle de N'Gokro, a appelé le peuple baoulé à rester ''sourd'' aux "discours de division" et à "se tenir réuni autour de Nanan Boigny III, pour le développement du canton Akouè".

(AIP)
nam/tm
Commentaires


Comment