Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

Lutte contre la cybercriminalité : La police criminelle déclare une baisse de taux
Publié le jeudi 21 aout 2014  |  Notre Voie
conférence
© Abidjan.net par Serges T
conférence de presse du bilan des activités de la DITT
Mercredi 20 août 2014. Abidjan. Mr Guelpetchin Ouattara directeur de l`information et des traces technologiques a animé une conférence de presse pour faire le bilan de ses activités semestriel qu`il trouve positif et demande une grande sensibilisation pour réduire la Cyber-criminalité.
Comment




Guelpétchin Ouattara, patron de la Direction de l’informatique et des traces technologiques (Ditt) de la police scientifique, dressant le bilan à mi-parcours de la Plate-forme de la lutte contre la cybercriminalité (Plcc), a déclaré que le taux de cybercriminalité en Côte d’Ivoire a baissé de 19 % au cours du premier semestre 2014 par rapport à la même période en 2013, hier, lors d’un conférence de presse dans ses nouveaux locaux, à Cocody-Danga.
Ce résultat que le chef d’escadron de la gendarmerie nationale a trouve chargé d’espoir, s’explique, selon lui, par le fait que certaines arnaques sont en recul, alors qu’autres sont en hausse, précisant que la proportion du type de ce crime lié aux sentiments et à l’usurpation d’identité reste la plus élevée. «On pense confirmer ce résultat au second semestre», a laissé espérer Guelpétchin Ouattara, tout en relevant que 95 % des arnaqueurs opérants sont des Ivoiriens, après la fuite des Anglophones, leurs maîtres en la matière.
Toutefois, le conférencier a attiré l’attention des uns et des autres sur le fait que beaucoup de cybercriminels sient en train de sortir de leur milieu traditionnel pour aller vers les nouvelles générations d’applications mobile partout où ils se retrouvent.
Concernant les statistiques relativement aux différents pays, il a précisé par exemple que le taux des victimes ivoiriennes de ce fléau est en hausse de 30 %, alors que celles de nationalité française sont en baisse de 72 % par rapport à l’année précédente, grâce à une collaboration tant au plan national qu’international et des opérations de sensibilisation.
«Les enjeux sont beaucoup plus importants pour les Ivoiriens que pour les autres. L’arnaque est un phénomène de masse. Elle a même gagné les écoles. La réponse policière à la cybercriminalité ne suffit pas, il faut la sensibilisation, l’éducation de notre jeunesse.
Peu avant de dresser le bilan de la Plcc, Gelpétchin Ouattara a présenté le dispositif mis en place pour atteindre ses objectifs. Ce qui implique, à court terme, selon Gelpétchin Ouattara, que la Plcc a besoin de renforcer ses moyens technologiques, la coopération pour mieux retracer les criminels et d’accentuer la sensibilisation sur les nouvelles lois en vigueur, avec des peines allant jusqu’en 10 ans pour les criminels reconnus coupables.

Schadé ADEDE
Commentaires

Dans le dossier

TIC
Titrologie



Notre Voie N° 4793 du 21/8/2014

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Conférence
© Abidjan.net par Serges T

conférence
© Abidjan.net par Serges T


Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment