Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Editorial/ Vous avez dit Kaba Nialé ?
Publié le vendredi 22 aout 2014  |  Twins
Conférence
© Abidjan.net par Atapointe
Conférence de presse de la ministre Kaba Nialé
Vendredi 25 juillet 2014. Abidjan (Immeuble Sciam). Dans le cadre des rendez-vous du gouvernement, Kaba Nialé, ministre auprès du premier ministre chargée de l`Economie et des Finances anime une conférence de presse.
Comment






PRIMO : Baccalauréat série C,en Sciences Economiques, option
Economie Publique, Diplôme d’Ingénieur Statisticien Economiste, Diplôme d’Etudes Approfondies en Economie Internationale /Economie du Développement, d’une part.
Successivement Chargée d’Etudes et Chef de Cabinet au Cabinet du Premier Ministre, Directeur de Cabinet Adjoint auMinistère de l’Economie et des Finances,Directeur de Cabinet du Ministre de l’Artisanat et de l’Encadrement duSecteur Informel, Directeur Général deCôte d’Ivoire Tourisme, Ministre de laPromotion du Logement et Ministre auprès du Premier Ministre, chargé l’Economie et des Finances, d’autre part.Parcours sans faute ! A-t-on envie d’ajouter !
Qui dit mieux ?

DEUZIO : Son département a la charge de veiller à la compétitivité du territoire et des entreprises nationales dans un contexte de mondialisation croissante.
De plus, elle doit aussi informer les acteurs, avec un rôle de prévision économique (estimation de croissance, etc.) et des statistiques à fournir sur l’économie et les finances présentes.
Enfin, son rôle est également celui d’un régulateur : contrôle des actions publiques, mais aussi contrôle de la bonne tenue de la concurrence sur les marchés, répression des fraudes (au niveau de l’entreprise et de
l’individu), etc...


C’est à ce titre que coup sur coup, depuis le début de l’année 2014, la première femme Ministre en charge de l’économie et des finances de notre pays a aligné les succès :
- Consolidation des actions pour améliorer la gouvernance des finances de la Côte d’Ivoire ;
- Structuration de la dette intérieure, dont les stocks à la fin de juin 2012 étaient estimés à 3,5 milliards d’euros ;
- Adoption de trois lois visant à harmoniser la législation ivoirienne avec les normes communautaires de l’UEMOA ;
- Lancement sur le marché financier de l’UEMOA à travers le Trésor Public d’un Emprunt Obligataire par appel public à l’épargne dénommé
« TPCI 6,55% 2014-2022 » ;
- Etc…
D’Abidjan à Washington en passant par les grandes capitales financières du monde, Mme Kaba Nialé confond admirateurs et détracteurs. En témoignent, les quitus du FMI, de la Banque Mondiale, de la BID, de la BAD… pour sa gestion des affaires et pour envisager un avenir économique et financier plus radieux pour notre pays.
Chapeau Madame la Ministre !

TROISIO : Du côté du Comité de concertation ETAT-Secteur Privé
(CCESP), l’argentière de l’Etat de Côte d’Ivoire est aux commandes du Comité Technique de Concertation (CTC), instance chargée de procéder à l’examen des préoccupations du Secteur Privé et rechercher des solutions consensuelles. Avec le Premier Ministre, Président du Conseil de Concertation (CC), elle ne ménage aucun effort dans le cadre de
l’animation du dialogue Etat-Secteur Privé. Même s’il reste à mener des actions pour :
- la crédibilisation du CCESP par l’amélioration du cadre juridique, institutionnel et fonctionnel de cette instance et son appropriation effective par les membres du Gouvernement parties prenantes du cadre de concertation entre l’Etat et le Secteur Privé, notamment par la prise d’actes réglementaires visant à associer le CCESP à toutes les actions administratives et gouvernementales en direction du Secteur privé ;

- la visibilité du CCESP en dotant cet outil de moyens matériels et financiers adéquats pour une plus grande efficacité de ses actions afin de fédérer toutes les énergies devant contribuer à animer le dialogue Etat- Secteur Privé ;

- le fonctionnement du CCESP par la formalisation des mécanismes de programmation et de tenue des instances de décisions, des procédures d’élaboration des ordres de jours des séances ainsi que du suivi et de l’évaluation des décisions issues des rencontres au sein de ces organes.
Nous savons Madame NIALE KABA, rigoureuse et méthodique.

Nul doute donc que toutes ces préoccupations figurent en bonne place
dans l’agenda 2014 de Madame la Présidente du Comité Technique de
Concertation !
Tout ce qui lui vaut de faire la Une de ce numéro 2 de TWINS !
Bonne lecture à très bientôt !

Par Charles SEBE ZOKO,
Rédacteur en Chef / zokosebe@yahoo.fr
Commentaires

Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment