Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Djaka festival à Lakota : la cité de l’Eléphant boucle en beauté
Publié le lundi 25 aout 2014  |  Le Mandat
Comment




Les lampions se sont éteints dimanche 24 août 2014 sur la 5e édition du Festival Djaka des arts et de la culture des peuples Dida et Godié.

Créé en 2006, dans le village d’Akabia (Divo) dans la région du Loh-Djiboua, ce festival déporté cette année à Lakota a servi durant cinq jours de spectacle non-stop à la promotion de la culture Dida et Godié mais aussi Néo et Avikam. Cette édition placée sous le parrainage de Samy Merhy, maire de Lakota et sous la présidence du Conseil Régional a rassemblé au stade municipal de cette cité de l’Eléphant, les populations du Loh-Djiboua issus de divers villages de la région. Danses et jeux traditionnels aux rythmes de l’Attéglé (tam-tam parleur) ou tam-tam, suivi de divers concours, concours culinaire du Tchetchra ou Dassou (mets très prisés en pays Dida Godié) en passant par les concours de beauté – Doblihon (Awoulaba) et Dethiohon (miss) ont meublé ce festival vivement recommandé par les autorités locales. La jeunesse en vacances ne s’est pas tourné les pouces. Suivant de bout en bout l’exhibition de leur patrimoine culturel par les parents, ils ont aussi contribué à la réussite de ces festivités par leur savoir-faire. Assurant tantôt la sécurité avec leurs « armes », des morceaux de bois comme au temps de leurs ancêtres, d’autres par contre étaient sur le podium. Offrant au cours du concours Karaoké un régal de spectacle en honneur au Papa National, Lougah François. Un artiste dont le tempo, le style vestimentaire et les pas de danse ont fini de convaincre plus d’un mélomane sur sa personnalité artistique. Comme aux éditions précédentes, rien n’a été négligé par le comité national Djaka pour promouvoir la culture et le tourisme dans le Lôh Djiboua. Au clair de lune, les festivaliers réunis autour d’un feu faisaient montre de leur talent à travers un concours de contes et de légendes sous la supervision du célèbre conteur lauréat de l’émission culturelle télévisée intitulée ‘’Mensonge d’un soir’’ Adou Mathurin dit Adou Yam’s. Cette 5e édition s’est déroulée dans une ambiance de joie et a été saluée par les festivaliers qui ont été gratifié d’un concert assuré par une palette d’artistes. A savoir Germain Kaiper, Eddy, le groupe Niguy Saff K Dance. Sans oublier le show en live donné tous les soirs en prélude aux concours annoncés.

A. Dinguy’s N (Envoyé spécial à Lakota)
Commentaires


Comment