Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Politique/ La lettre ouverte d’un militant du Rassemblement des Républicains (RDR )
Publié le vendredi 5 septembre 2014  |  Partis Politiques
Candidature
© Abidjan.net par Ebouclé J-B
Candidature unique au RHDP: le SG du RDR reçoit une délégation du Monascau-RHDP
Mardi 8 Avril 2014 . Abidjan. Une délégation du Mouvement national de soutien à la candidature unique au sein du RHDP (Monascau-RHDP), conduite par son président Philippe Légré a eu une séance de travail avec la direction du RDR avec à sa tête Amadou Soumahoro, secrétaire général par intérim du Rassemblement des républicains (Rdr).
Comment








L’actualité politique en Côte d’Ivoire ces derniers jours est incontestablement dominée par la crise qui secoue le Front Populaire Ivoirien. Au niveau du Rassemblement des républicains, outre les campagnes pour le renouvellement des structures spécialisées, un fait mérite qu’on s’y attarde : Il s’agit de la rencontre organisée le samedi 30 août par le Secrétaire National à la Jeunesse du RDR avec les journalistes de la presse nationale et internationale. En tant que militant du RDR, nous estimons que notre jeune frère Alphonse SORO a tenu des propos suffisamment graves pour lesquels la direction de notre parti doit interpeller ce cadre avant qu’il ne soit trop tard. A plusieurs niveaux, le jeune frère a fait des sorties de route qui allient indiscipline, méconnaissance du fonctionnement de l’appareil de l’Etat et amalgames qui risquent de semer la confusion au sein des militants de notre parti.
Sur le fonctionnement de notre parti, le RDR, nous disons qu’après l’arrivée du président de la République Alassane OUATTARA au pouvoir et après la tenue des élections législatives, municipales et régionales, nous étions nombreux, les militants de base à réclamer un congrès pour le renouvellement des instances de notre instrument de lutte qui a permis à notre mentor d’accéder à la magistrature suprême après 17 ans de lutte. A défaut d’un congrès comme l’ont fait tous nos alliés du RHDP, nous nous sommes contentés de la restructuration intervenue lors du dernier Bureau politique. Celle-ci a été suivie par la publication dans la presse de la liste des Conseillers spéciaux et des Secrétaires nationaux ainsi que de leurs adjoints. Mais quelques semaines seulement après cette restructuration à minima, nous sommes à nouveau gagnés par une inquiétude sur la ligne de conduite et la discipline de certains cadres du parti. Le dernier acte en date est la sortie malheureuse dans la presse du Secrétaire national à la jeunesse, l’honorable Alphonse SORO. C’est un jeune que nous apprécions pour sa combativité pour la cause du président Alassane OUATTARA. Mais nous estimons que certains propos tenus par ce jeune frère au cours de sa rencontre du samedi passé méritent qu’il soit très rapidement rappelé à l’ordre afin d’éviter que d’autres Secrétaires nationaux ne lui emboitent le pas ; ce qui serait une porte ouverte à l’indiscipline et à l’amateurisme politique desquels notre parti tente de se défaire tant bien que mal. De prime abord, nous disons que le jeune frère Alphonse SORO a fait de graves amalgames dans les colonnes du journal SOIR INFO, N°5975 du 1er septembre 2014 en exprimant sa gratitude au président de la République, Alassane OUATTARA de l’avoir nommé Secrétaire National du RDR chargé de la jeunesse. Nous sommes en droit de nous poser la question suivante : Entre le président de la République et le Secrétariat général du RDR, qui a nommé les Secrétaires nationaux ? Avec de telles insinuations, le jeune frère Alphonse SORO veut-il mettre en cause l’autorité du Secrétariat général du RDR et tirer directement sa légitimité du Chef de l’Etat qui a pourtant réaffirmé récemment au cours d’une émission télévisée, que depuis son élection, ile se mêle plus des questions du RDR ? D’ailleurs, c’est cette situation, qui a motivé les dernières restructurations avec la mise en place d’une nouvelle direction du parti. Avec de telles affirmations, le jeune frère Alphonse SORO, qui de plus, est député peut-il mettre en cause cette affirmation du Président de la République en donnant ainsi du grain à moudre à nos adversaires qui estiment qu’il y a une confusion entre les fonctions du Président de la République et celles de président du RDR malgré les garanties et assurances données par le Chef de l’Etat ? Il est vrai qu’après l’accession au pouvoir, notre parti a été confronté à beaucoup de problèmes comme le dysfonctionnement au niveau de la direction, l’abandon des militants etc. Beaucoup de militants et de cadres se sont alors levés pour réclamer la restructuration du parti, la prise en compte des préoccupations des militants afin de mettre en ordre de bataille tout le monde pour la réélection du président Alassane OUATTARA en 2015. C’est en réponse à tout cela qu’un vaste mouvement de restructuration et de redynamisation du parti a été entrepris. Il y a eu la mise en place d’une nouvelle direction saluée par tous, la nomination de Conseillers spéciaux et de Secrétaires nationaux. Le processus de renouvellement des structures spécialisées est en cours. D’où vient-il qu’un Secrétaire national, fraîchement nommé et fruit de cette restructuration tente de reprendre de façon opportuniste, les récriminations passées des militants alors que la direction du parti est en train d’y apporter des réponses ? En tant que Secrétaire national, donc cadre du parti, si Alphonse SORO veut se faire l’avocat des militants, la discipline aurait voulu qu’il le fasse dans les instances du parti auxquelles il appartient ; plutôt que d’exposer le parti dans la presse en lui donnant l’image d’une structure désorganisée et désordonnée.
Toujours au cours de sa rencontre avec les journalistes, le député Alphonse SORO a affirmé que son Secrétariat national va au-delà du RDR et a pour mission l’application du programme du président de la République pour les jeunes. Alors question : Quel est donc le rôle du Gouvernement, notamment le ministère de la Jeunesse et des Sports et celui de l’Emploi et de la Formation Professionnelle? Si tous les Secrétaires nationaux doivent confondre leurs missions à celles du Gouvernement, ce serait la porte ouverte au désordre. A notre sens, un Secrétaire national est une force de proposition au sein du parti et le Secrétariat général est destinataire des différentes propositions des Secrétaires nationaux. La direction du RDR doit donc rappeler le jeune frère à l’ordre et lui indiquer clairement sa feuille de route. Si tous les secrétaires nationaux qui ont été nommés et qui s’occupent chacun d’un domaine spécifique doivent s’exprimer ainsi, il n’aurait plus de Gouvernement. Au nom de quel principe chaque Secrétaire national doit-il se lever de façon péremptoire pour affirmer qu’il est chargé de la mise en œuvre du programme du président de la République pour le domaine spécifique pour lequel il est chargé ? Nous disons que l’urgence de l’heure, c’est la remobilisation des militants pour la réélection du président Alassane OUATTARA en 2015. La direction du parti doit donc interpeller ceux qui, comme le jeune frère Alphonse SORO naviguent à vue et risquent de faire un mélange de genres dans les missions à leurs confiées. Le désordre et l’indiscipline ne doivent plus prospérer au RDR.

Koné INZA Khalil, militant du RDR à Adjamé, Professeur d’Histoire et Géographie.
Cel : 05 70 19 98
E.Mail : inzkhone@gmail.com
Commentaires


Comment