Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Alassane Ouattara a un "bilan plus que flatteur" à la tête de la Côte d’Ivoire
Publié le mercredi 17 septembre 2014  |  AIP
Le
© Présidence par DR
Le Chef de l’Etat a échangé avec le Président du PDCI- RDA
Mardi 15 juillet 2014. Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a eu un entretien avec le Président du PDCI- RDA, SEM Henri KONAN BEDIE, en sa résidence d’Abidjan Cocody- Ambassades.
Comment




Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, a affirmé, mercredi à Daoukro, que le bilan de son allié Alassane Ouattara à la magistrature suprême est "plus que flatteur", à environ un an de la présidentielle de 2015.

"Mon jeune frère Alassane Ouattara, permets-moi de rappeler très brièvement le bilan plus que flatteur que j’observe avec les Ivoiriens de ton mandat à la tête de la Côte d’Ivoire", a déclaré Henri Konan Bédié, à l’occasion du meeting de clôture de la visite d’Etat entamée dimanche par le président de la République dans la région de l’Iffou.

Il a relevé les grandes réalisations, notamment en matière de santé, d’infrastructures routières et d’éducation, achevées ou en cours.

Pour M. Bédié, toutes celles-ci n’ont pour seul objectif que le développement, le bonheur ainsi que la paix et la stabilité en Côte d’Ivoire.

C’est bien cela, a-t-il argumenté, "ce qui me motive à soutenir personnellement ces actions et à te soutenir, toi qui les conduis, comme le font d’ailleurs toutes les populations".

"En attendant, devant la nation rassemblée, sans détours, sans trahir les décisions du 12ème congrès du PDCI, je donne des orientations fermes pour soutenir ta candidature à l’élection de 2015", a conclu Konan Bédié pour matérialiser son appui à son "jeune frère".

Débutée dimanche, la visite d’Etat du Président Alassane Ouattara l’a conduit à Prikro, Ouellé et M’Bahiakro, pour s’achever ce mercredi à Daoukro, rappelle-t-on.

(AIP)
Commentaires


Comment