Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le Médiateur de la République s’ouvre à la presse
Publié le jeudi 25 septembre 2014  |  AIP
Comment




Abidjan – L’Institution, le Médiateur de la République, organise vendredi un atelier de renforcement des capacités des journalistes sur ses attributions, son fonctionnement et le mode de saisine, à son siège, à Abidjan-Cocody.

Après le discours d’orientation du Médiateur de la République, N’Golo Coulibaly, et l’ouverture des travaux par le ministre de la Communication, Me Affoussiata Bamba-Lamine, les participants plancheront sur quatre thématiques, selon un communiqué de l’institution parvenu à l’AIP.

Le programme de l’atelier prévoit l’historique de l’Organe présidentiel de médiation (OPREM) à l’institution dénommée "Le Médiateur de la République", animé par le Conseiller spécial Henri Goba.

Le secrétaire général, Pr Pannan Souleymane Coulibaly, présentera ensuite les attributions, l’organisation et le fonctionnement du Médiateur de la République de Côte d’Ivoire.

La procédure de saisine du Médiateur de la République sera traitée par le directeur des Affaires juridiques et des Requêtes, Koné Tanguy Dimitri, avant la présentation de la stratégie de communication par le chef de service Presse et Communication, Soro Doh Siélé.

Le Médiateur de la République est une autorité administrative indépendante chargée d’assurer la médiation entre l’administration et les administrés, mais également entre les administrés eux-mêmes, en vue d’harmoniser leurs rapports.

Peu connue des Ivoiriens, elle a parrainé, début août, la dixième édition du Festival international de la route des rois et des reines, dans le cadre de sa volonté de mieux communiquer et mieux se faire connaître.

Le Médiateur de la République s’ajoute aux autres institutions de la République que son le président de la République, l'Assemblée nationale, le Conseil constitutionnel, la Cour suprême, le Conseil économique et social, la Grande chancellerie, l'Inspecteur d'Etat, la Commission dialogue, vérité et réconciliation et la Haute autorité pour la bonne gouvernance.

(AIP)
Aaa/kp
Commentaires


Comment