Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le CNP recommande des journalistes professionnels comme DP des organes de presse
Publié le vendredi 26 septembre 2014  |  AIP
Auto-régulation
© Abidjan.net par prisca
Auto-régulation de la presse en Côte d’Ivoire: Raphaël Lakpé aux commande
Jeudi 07 juin 2012. Abidjan. Cérémonie de passation de charge entre Eugène Dié Kacou et Raphaël Lakpé nouveau patron du CNP.
Comment




Abidjan - Le président du Conseil national de la presse (CNP), Raphaël Lakpé, a recommandé, vendredi à Abidjan, que des journalistes professionnels soient nommés directeurs de publication (DP) des organes de presse, afin d’être plus efficaces dans leur fonction.

Lors d’un atelier de formation organisé par le Forum des directeurs de publication de Côte d’Ivoire (FORDP-CI), le président du CNP, intervenant sur le thème "Prérogatives et obligations des directeurs de publication au regard de la loi sur la presse en Côte d’Ivoire", a affirmé que, sans expérience en journalisme, le DP ne pourra pas remplir valablement sa fonction.

Selon Raphaël Lakpé, un DP doit avoir des connaissances en journalisme pour remplir ses missions qui sont, entre autres, animer une conférence de rédaction, comprendre les propositions d’articles des journalistes, sortir les angles de traitement, les retravailler éventuellement, assumer la responsabilité éditoriale de l’organe et en répondre devant les juridictions.

"Le directeur de publication doit savoir recadrer ses collaborateurs lorsqu’il s’agit du respect des lois et règlements de la République, des droits et libertés d’autrui ainsi que des règles déontologiques de la profession. Il a en charge le respect de la ligne éditoriale. Il est censé lire tous les articles avant leur publication", a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, M. Lakpé a souligné que même s’il n’y a pas d’obligation statutaire qui contraigne les DP à être des journalistes professionnels, cette disposition doit être envisagée afin d’élucider leur statut au regard de la loi portant régime juridique de la presse.

Pour sa part, le président Tra Bi Charles Lambert, a assuré que le FORDP-CI va inviter tous les organes de presse qui ne rempliraient pas cette exigence à s’aligner au plus tôt.

Créé en décembre 2013, le FORDP-CI vise à valoriser la fonction de directeur de publication et à participer au développement de la presse en Côte d’Ivoire.

(AIP)
Tad/kp
Commentaires


Comment