Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Man : L’INIE sensibilise sur les PME en réseau
Publié le samedi 11 octobre 2014  |  AIP
PME-PMI/Première
© Abidjan.net par Didier ASSOUMOU
PME-PMI/Première Édition: la recherche de financement des petites entreprises au centre des échanges
Jeudi 02 3 Octobre 2014. Abidjan. Conférence debat des chefs d`entreprises ivoiriennes autour du thème de la difficulté rencontré par les Petites et Moyennes Entreprises et les Petites et Moyennes Industries ivoirienne dans leur fonctionnement.
Comment




Man – Une délégation de l’Institut ivoirien de l’Entreprise (INIE) conduite par le directeur de la Coopération, Moussa Cissé, a présenté vendredi, à Man (Ouest), la "Méthode PME en réseau" de l’institut, visant à promouvoir les petites et moyennes entreprises (PME-PMI).

"Il s’agit d’un programme d’amorçage des PME en Côte d’Ivoire, en terme de réseau de PME-PMI assez dense qui servent de rampe de lancement à l’émergence qu’ambitionne le pays à l’horizon 2020", a expliqué M. Cissé.

Le programme "Côte d’Ivoire, pays émergent à l’horizon 2020" a induit à l'’INIE la conception d'un "business model" pour réaliser la densification du tissu des PME ivoiriennes avec un procédé efficace qui dresse un cadre sécurisé d’évolution de ces entreprises, où tout emprunt est remboursé, indique-t-on.

"Dans cette innovation et contrairement aux habitudes, le promoteur n’apporte ni projet, ni caution" en dehors de valeurs recommandées que sont le talent, l’initiative, la ténacité, l’intégrité, le goût du défi, nécessaires pour animer et rendre prospère une PME.

Il s’agit d’une catégorie de promoteurs qui seront sélectionnés à l’issue d’un processus "rigoureux, transparent et équitable" et le bon promoteur ainsi profilé, accède alors à un financement pour réaliser son rêve avec le soutien d’un fonds de garantie que l’Assemblée des régions et districts de Côte d’Ivoire s’engage à mettre en place.

L’INIE a déjà identifié des projets, selon leur fort potentiel de rentabilité, de création d’emplois et de croissance. Il s’agit notamment de la culture intensive de la tomate hors sol et sa transformation, de l’élevage de tilapia, de transformation de l’anacarde, de ramassage, tri et transformation des déchets solides, de production intensive de manioc et sa transformation, de production, intensive également, de maïs et sa transformation.

Quelque 44 milliards de FCFA sont mis en place, à raison de 1,336 milliards par région pour les 33 régions que compte le pays et l’on escompte quelque 300 emplois directs dans chaque région.

(AIP)
gem/ask
Commentaires


Comment