Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Soubré: des coupeurs de route attaquent des pisteurs, 3 millions emportés
Publié le mardi 14 octobre 2014  |  Notre Voie
Comment




Les acheteurs, les pisteurs et les operateurs économiques sont montés au créneau, jeudi dernier, pour dénoncer le mutisme des forces de l’ordre de la région de la Nawa face aux coupeurs de route qui font la loi sur les différents axes de la zone. Leur colère fait suite à l’attaque menée le 8 octobre dernier par 5 coupeurs de route aux environs de 14 heures, à 5 km de la sous-préfecture d’Okrouyo, contre deux pisteurs à moto. M. Coulibaly Abou, conducteur de la moto et interné actuellement à l’hôpital général de Soubré a reçu 10 plombs dans sa jambe gauche, tandis que son compagne, Cissé Hassan, a été sauvagement battu par les quidams avant de s’évanouir dans la nature avec 3 millions de francs. A en croire le président des acheteurs de café-cacao de la région de la Nawa, M. Konaté Souleymane, quatre cas de braquages ont eu lieu en moins d’un mois, avec des pertes en vie humaine, et d’importantes sommes emportées. « Le plus grave c’est que, ces braquages se déroulent en plein jour, parfois non loin des corridors de la gendarmerie ou des FRCI. Ce dernier cas est de trop », a-t-il dénoncé. Avant de menacer d’arrêter l’achat du cacao face à l’insécurité qui règne sur les différents axes « au risque de se faire tuer et laisser notre argent aux mains des bandits, nous allons stopper l’achat du cacao. Parce que, deux semaines avant, sur l’axe Soubré-Yabayo, des coupeurs de routes ont emporté vers 10 heures, 5 millions de francs qu’ils ont pris à un opérateur économique libanais. En septembre dernier, M. Konaté Drissa, pisteur, a été froidement abattu non loin du village de Yakoli en pleine journée », a-t-il fait remarquer. Face à ce triste tableau, il a fustigé le mutisme des forces de l’ordre face à la recrudescence du banditisme. Selon lui, les forces de l’ordre bien que nombreuses sur les pistes, s’adonnent plutôt au racket.

Robalé Symphorien
Commentaires


Comment