Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Art et Culture

Spectacles pour la Côte d’Ivoire: Fady et Lafon servent l’Amour aux Ivoiriens
Publié le vendredi 17 octobre 2014  |  Le Mandat
Comment




Débutés le 13 octobre 2014 à la salle Primavera de Marcory, les six concerts live annoncés par l’artiste ivoiro-libanais, Fady Bazzy ont effectivement commencé à la grande joie des spectateurs. Lundi dernier, l’artiste a annoncé la couleur lors de son premier ‘’jet’’ musical. « Cette fois, je jouerai avec des musiciens locaux. Les sonorités seront jouées par des musiciens ivoiriens. Ils vont aussi chanter en Arabe ». Chose promise, chose due. Il a ‘’égrené’’ le chapelet de morceaux langoureux de son nouveau répertoire baptisé « Côte d’Ivoire ». Les premiers spectateurs, férus des chansons excitantes, n’ont pas été déçus de la prestation de Fady et son orchestre. Les douze jeunes requins ivoiriens qui l’ont accompagné ont manié leurs instruments avec assez de justesse dans les accords. Les rythmes savamment interprétés ont donné de sensuelles vibrations au public bercé par des paroles comme « de toutes les femmes, tu es la plus belle que j’aime » ; « tout ce que j’ai, je suis prêt à te donner » ; « viens dans mes bras, je veux te rendre heureuse », etc. Le Crooner, à la voix envoûtante, a aussi fait une incursion dans la musique Zouglou. Il a littéralement remis au goût du jour « le bus est gâté », un titre nostalgique qu’il fredonnait depuis belle lurette. Les ovations nourries du public confirment la bonne santé musicale de l’artiste qui tient à communier avec son public. Pour enchanter les Ivoiriens, l’artiste avait annoncé la présence de son ami de longue date (une amitié de 25 ans), Jean Jacques Lafon. En guest-star, cet artiste français a joué sa partition durant ces nuitées hystériques. Ses titres à succès tels que « les années Caroline » et « le géant de papier » ont donné de réelles émotions aux noceurs venus partager ces temps d’amour pour la Côte d’Ivoire. Fady a encore assuré au lendemain de son premier concert supervisé par Alain Mechoulam, son chef d’orchestre venu spécialement de Paris.

Fady met Bandaman dans le coup

Comme à la vieille, le tempo arabo-ivoirien a fait sensation. Avec dans la loge Vip, des spectateurs très spéciaux. Notamment le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman et Ali Ajami, Ambassadeur du Liban en Côte d’Ivoire. Ces personnalités ont suivi de bout en bout le show familial de Fady relayé par les vibrations de Lafon. A juste titre, l’ami du Crooner a dit sa joie quant à la prestation des jeunes requins ivoiriens. « C’est ma première fois de découvrir de tels talents. Ils sont formidables », a dit Lafon pour encourager les musiciens ivoiriens. L’amour « violent » affiché à l’endroit de son pays d’adoption connaîtra son apothéose ce samedi 18 octobre au même endroit, avec toujours 22 chansons rivalisant d’ardeur.

A. Dinguy’s N
Commentaires


Comment