Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La semaine du logement pour la diaspora à Paris : le discours du ministre des Ivoiriens de l’étranger, Ally Coulibaly
Publié le lundi 20 octobre 2014  |  Ministères
Cérémonie
© Autre presse par DR
Cérémonie d`ouverture du salon du logement pour la diaspora en Europe à Paris
Le salon logement pour la diaspora en Europe s`est ouvert à Paris, présence des ministres Ally Coulibaly (Ivoiriens de l`extérieur) et Mamadou Sanogo (Construction).
Comment




Chères sœurs, chers frères,

Je me réjouis particulièrement de prendre part, aux côtés de mon frère, Mamadou SANOGO, Ministre de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme, à cette opération qui met face à face, d’un côté nos compatriotes expatriés désireux d’acquérir un logement en Côte d’Ivoire, et de l’autre les promoteurs immobiliers agréés par l’Etat , les banquiers et les Notaires.

Ensemble, nos deux ministères, en parfaite symbiose, ont décidé, l’espace d’une semaine, de jouer, à la fois, le rôle d’intermédiation et de garant, entre vous, les Ivoiriens de l’Extérieur, la cible de cette rencontre, et les principaux acteurs dans le domaine du logement.

Je voudrais remercier, nos frères et sœurs Ivoiriens, venus de partout en Europe et tous nos partenaires, d’avoir répondu si nombreux à ce rendez-vous dont chacune et chacun mesure l’importance.

En réalité, je ne suis nullement surpris, frères et sœurs Ivoiriens, de votre présence.

Il y a un peu plus d’un an ici à Paris, en Juin 2013, vous avez manifesté le même intérêt lors de la journée que nous avons organisée avec le CEPICI sur les immenses possibilités en matière d’investissements qui s’offrent à vous, journée qui a été rehaussée par la présence du Premier Ministre Daniel KABLAN DUNCAN.

Mesdames et Messieurs,

Pour nous, cette rencontre constitue une illustration parfaite d’une volonté politique incarnée par le Président Alassane OUATTARA : offrir à chaque Ivoirien, qu’il réside en Côte d’Ivoire, ou qu’il se soit établi provisoirement ou durablement hors de notre pays, les meilleures conditions pour devenir propriétaire.

Comment ne pas souscrire à une telle ambition qui vise à répondre à une des préoccupations majeures de nos concitoyens : le logement pour toutes les catégories sociales ?Il ne s’agit pas d’un vœu pieux, mais au contraire d’une volonté politique qui est mise en œuvre quotidiennement par le Ministère de la construction, l’Assainissement et l’Urbanisme.
Le Président Alassane OUATTARA veut faire de la promotion du logement un marqueur de sa politique.

En effet, pour le Chef de l’Etat, donner un toit à chaque Ivoirien, est une affaire éthique. Une telle vision participe, sans conteste, d’une conception de l’homme, de l’idée qu’il se fait de la dignité humaine.

Chers frères, chères sœurs,


Est-il besoin de l’affirmer : le logement est un enjeu à la fois social et économique.
C’est un facteur d’intégration sociale par excellence.

Force est de constater que le Gouvernement est en passe de réussir son pari : 60.000 logements, 50.000 à Abidjan et 10.000 à l’intérieur du pays, sont en construction pour répondre à la forte demande qui s’exprime partout et réduire le déficit structurel de 400.000 logements.

Pour atteindre cet objectif, la production de logements pour les ménages à faible revenu et à revenu intermédiaire, non seulement, l’Etat a favorisé les investissements, mais aussi s’emploie à lever toutes les entraves à la construction en simplifiant les procédures.

La cérémonie qui nous rassemble montre bien que le Président Alassane OUATTARA travaille au bénéfice de tous les Ivoiriens, y compris ceux qui vivent à l’extérieur dont il a aussi la responsabilité.

Dès lors, la pertinence de cette opération ne souffre d’aucune contestation.
Il s’agit de mettre à votre disposition, à vous nos frères et sœurs, qui résidez à l’extérieur, toutes les informations sur ce qui est fait pour faciliter l’acquisition d’une maison en Côte d’Ivoire.
Je suis persuadé que vous vous rendrez compte qu’il existe de réelles opportunités.

Faciliter l’acquisition d’une maison, oui, mais au-delà, nous voulons vous prémunir des déconvenues que vous avez connues dans le passé.

En effet, vous êtes nombreux à n’avoir pas pu réaliser votre rêve d’avoir un logement en Côte d’Ivoire, parce que tout simplement, vous avez confié la construction de votre logement à un parent ou à un ami et vous vous êtes aperçus trop tard que votre argent, votre épargne a été purement et simplement
détourné.

Nous sommes parfaitement dans notre rôle, en cherchant à éviter pareil désagrément qui vous pénalise incontestablement, en réunissant d’un côté les Ivoiriens de l’extérieur et de l’autre, les promoteurs agréés par l’Etat, les banquiers et les notaires.

Mes chers compatriotes,

En ma qualité de premier interlocuteur de la diaspora, je m’en voudrais de ne pas profiter de cette tribune pour évoquer, ne serait-ce qu’en quelques lignes, la politique du Gouvernement en faveur des expatriés Ivoiriens.

Le choix que nous avons fait est clair : accompagner nos concitoyens vivant à l’extérieur, comme aucun Gouvernement ne l’a jamais fait auparavant.
Il se fonde sur le fait que nos compatriotes, par delà la diversité de leurs trajectoires, font partie intégrante de la communauté nationale et que par conséquent, ils peuvent contribuer au redressement et à la reconstruction de notre pays, après la parenthèse honteuse de dix ans qui a abîmé le pays et déchiré le tissu social.

Le réalisme commande donc que soient mises en place des politiques publiques adéquates en faveur de nos concitoyens résidant à l’extérieur.

Quel Gouvernement pourrait se passer de l’apport de plus d’un million 200 mille Ivoiriens vivant à l’extérieur, soit 5, 4% de la population totale de la Côte d’Ivoire ?

Le Président de la République ne se lasse pas de le répéter : vous êtes une chance inouïe, un atout considérable pour la Côte d’Ivoire tant la diaspora ivoirienne recèle de talents et d’expertises dans maints domaines.
Incontestablement, vous constituez des relais d’influence, des Ambassadeurs crédibles de la Côte d’Ivoire qui se construit.

En outre, vous témoignez, hors de nos frontières, de nos valeurs de fraternité, de solidarité et de tolérance, en un mot de notre culture.

Il est heureux de constater que certains Ivoiriens ont entendu l’appel du Président Alassane OUATTARA, en décidant de rentrer pour se mettre directement au service de notre pays. Leurs compétences ont été reconnues puisqu’ils occupent des fonctions importantes au sommet de l’Etat.

Je peux en citer quelques-uns : Abdourahmane CISSE, l’actuel Ministre du Budget, le Directeur Général du CEPICI, son Adjointe Solange AMICHIA, le
Directeur Général de la RTI, Ahmadou BAKAYOKO, sans parler de toutecelles et de tous ceux qui ont opté pour la création de PME, Hermane KOUASSI, OUATTARA Bémitian ou qui sont dans le Conseil comme Ibrahim MAGASSA.

Cela doit être un motif de fierté pour vous et pour nous également.
Je suis persuadé qu’il y en aura d’autres.

Mes chers Compatriotes,

Vous vous interrogez et à juste titre, sur notre action depuis que le Président de la République a dédié un ministère aux Ivoiriens de l’Extérieur.
Je le sais. Des voix s’élèvent pour exiger plus d’actions. Cette impatience, nous la comprenons parfaitement. Mais, il ne faut pas perdre de vue le fait que c’est une expérience nouvelle pour notre pays qui doit s’inspirer de modèles qui ont fait leurs preuves ailleurs, parce que nous voulons le meilleur pour vous.
Le Directeur Général des Ivoiriens de l’Extérieur, Monsieur Issiaka KONATE, ici présent, abat un travail considérable dont on ne tardera pas, j’en suis convaincu, à recueillir les fruits.

Mes chers frères, mes chères sœurs,

Le doute n’est pas permis. Nous sommes pleinement engagés au service de nos Compatriotes représentés ici dans leur diversité. Avec vous, nous voulons établir des relations de confiance, parce que vous êtes, pour nous, des interlocuteurs de premier plan. De véritables partenaires. Entre nous, la concertation doit être permanente.

Pour tirer le meilleur profit de vos talents, de vos multiples expertises, nous sommes à pied d’œuvre pour trouver la meilleure représentation qui convienne à notre communauté établie à l’extérieur.

Aussi, avons-nous entrepris, depuis quelques mois, une large consultation sur cette question primordiale qui se conclura par un forum en Avril 2015 à Abidjan, forum auquel vous servez conviés.

Chers frères, chères sœurs,

Faut-il le rappeler ? Vous êtes pleinement des citoyens Ivoiriens. Vous avez des droits à faire valoir notamment celui de pouvoir voter aux prochaines élections présidentielles.

Nous veillerons à ce que vous disposiez, à temps, des documents vous permettant d’exprimer librement vos choix, contrairement à la situation que vous avez connue en 2010.

Vous êtes des Ivoiriens à part entière. A ce titre, vous avez des devoirs dont le premier est d’apporter votre contribution aux efforts de réconciliation nationale.
Peu importe, votre sensibilité politique. Peu importe votre appartenance religieuse ou ethnique. Je vous invite à vous inscrire dans la démarche de réconciliation nationale du Président Alassane OUATTARA.
Où que nous soyons, nous avons la responsabilité de faire en sorte que notre pays ne revive plus les déchirements qu’il a connus.
Nous devons être capables, dans la concorde et l’harmonie retrouvées, de reconstruire la Côte d’Ivoire telle que nous la rêvons.

Le Président Alassane OUATTARA a montré le cap : faire de la Côte d’Ivoire, un pays émergent à l’horizon 2020. Rassembler tout le peuple ivoirien autour de ce grand dessein afin que notre pays soit en mesure de saisir les opportunités qui s’offrent à nous.


A force d’audace, de courage et de persévérance, il a réussi à remobiliser le peuple ivoirien autour d’un projet collectif, à lui redonner le désir de vivre ensemble, dans la paix et la quiétude.
Désormais, nous avons des perspectives et nous avons retrouvé notre fierté d’être ivoiriens.


Mes chers frères et sœurs,

La Côte d’Ivoire mesure bien la chance qu’elle a d’avoir une personnalité exceptionnelle comme le Président Alassane OUATTARA, l’histoire en génère très peu, qui, en très peu de temps, a engagé une vaste entreprise de reconstruction de notre pays dont chacune et chacun voient les résultats.

Très peu de pays peuvent se targuer d’avoir des indicateurs macro- économiques aussi bons que la Côte d’Ivoire une croissance continue de 10% par an, depuis 2011, grâce à l’amélioration du climat des affaires, un code d’investissement des plus attractifs et aux importantes réformes sectorielles et structurelles. Notre déficit est contenu à 3% du PIB, et l’inflation à 2% à peine.
les conditions de vie se sont considérablement améliorées, avec une augmentation du revenu des paysans, 30% en trois ans, la revalorisation du salaire des fonctionnaires et la multiplication du Smig par deux.
Bref, il fait bon vivre en Côte d’Ivoire, avec le retour de la paix, de la sécurité et de la tranquillité.

On le constate partout, les Ivoiriens ont retrouvé le moral et confiance en eux-mêmes.
Chers Compatriotes,
Dès lors, il devient plus que difficile, de verser dans le dénigrement systématique de notre pays, pour mieux nier la réalité.
Ce que je vous invite à faire : ce n’est pas d’abdiquer tout esprit critique, mais plutôt d’être les vrais Ambassadeurs de cette nouvelle Côte d’Ivoire en marche, de cette nouvelle Côte d’Ivoire qui bouge, qui se transforme chaque jour.
Je peux compter sur vous. Car, pour la Côte d’Ivoire que nous aimons tous passionnément, pour laquelle nous nourrissons les mêmes ambitions, nous sommes capables de dépassement.

Plein succès au salon !

Je vous remercie.

Commentaires


Comment