Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

International

Christophe de Margerie, PDG de Total, tué dans un crash d’avion à Moscou
Publié le mardi 21 octobre 2014  |  AIP
Comment




Abidjan - Le patron du groupe pétrolier français Total, Christophe de Margerie, 63 ans est mort dans la nuit de lundi à mardi dans le crash de son jet privé, à l'aéroport Vnoukovo de Moscou (Russie), près de Moscou, où il venait de participer à une réunion sur l'investissement.

"Le groupe Total confirme avec une grande émotion et une profonde tristesse que son président-directeur général Christophe de Margerie est décédé cette nuit peu après 22h (heure de Paris) dans un accident d'avion, à l'aéroport de Vnoukovo de Moscou, à la suite d'une collision avec un engin de déneigement", a indiqué le pétrolier français dans un communiqué.

"Tous les occupants de l'avion ont trouvé la mort, dont les trois membres d'équipage et Christophe de Margerie", mais pas le conducteur de l'engin de déneigement, a-t-il précisé.

Il était à la tête du groupe Total depuis 2010. Selon un porte-parole de l'aéroport de Vnoukovo où a eu lieu l'accident, le jet privé à bord duquel Christophe de Margerie s'est écrasé lors de la phase de décollage. L'avion aurait heurté un chasse-neige au moment de décoller, ce qui aurait provoqué un incendie puis le crash de l'avion.

Alors qu'une tempête de neige venait de s'abattre sur Moscou, la visibilité au moment du décollage était d'environ 350 m, ont indiqué des responsables de l'aéroport de Vnoukovo. Les boîtes noires de l'appareil ont été retrouvées. L'Autorité de l'aviation civile russe a ouvert une enquête pour déterminer les causes de l'accident.

Outre Christophe de Margerie, les trois membres d'équipage présents à bord de l'avion sont également décédés dans l'accident. Le crash s'est produit alors que le PDG de Total devait rallier Paris après avoir rencontré plusieurs hauts dirigeants russes.

Christophe de Margerie avait notamment rencontré le Premier ministre, Dmitiri Medvedev. Aussitôt après l'annonce du crash, une réunion de crise s'est tenue pendant plusieurs heures au siège du groupe Total, dans le quartier de la Défense (Hauts-de-Seine).

La France a perdu "un dirigeant d'entreprise hors du commun", "un grand capitaine d'industrie et un patriote", a réagi mardi matin le Premier ministre, Manuel Valls. Le chef du gouvernement qui assure avoir perdu à titre personnel "un ami", a également salué la manière dont Christophe de Margerie "a su transformer Total pour en faire un géant mondial".

Christophe de Margerie, surnommé "Big moustache" en raison de ses épaisses bacchantes, était devenu directeur général de Total en 2007 puis PDG en 2010, après avoir fait toute sa carrière au sein du géant pétrolier. Sous son égide, Total avait accéléré ces dernières années ses investissements dans l'exploration, pour remplir des objectifs ambitieux de croissance de sa production de pétrole, tout en menant d'importantes cessions d'activités.

En mai dernier, alors que les actionnaires de Total avaient accepté de repousser la limite d'âge du président du groupe de 65 à 70 ans, lui permettant d'être reconduit dans ses fonctions, Christophe de Margerie avait annoncé qu'il préparait sa succession, et que son dauphin serait choisi en interne.

(AIP)
cmas
Commentaires


Comment