Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire : début de la construction d’une centrale à biomasse en 2015
Publié le mercredi 29 octobre 2014  |  AFP
Plantation
© Autre presse par DR
Plantation de palmiers à huile
Comment




Abidjan - La construction de la première centrale à
biomasse de Côte d’Ivoire, la plus puissante d’Afrique, qui fonctionnera grâce à des branches et des troncs de palmiers à huile, débutera en 2015, a annoncé mardi un groupe agro-industriel ivoirien.

Baptisée "Biokala", la centrale sortira de terre à Aboisso (env 120 km
d’Abidjan), où Sifca, leader ouest-africain de l’agro-industrie et premier
groupe privé ivoirien, possède de gigantesques plantations de palmiers à huile.

Un protocole d’accord a été signé fin septembre avec l’électricien français EDF, bombardé "partenaire technique de référence" du projet, d’une capacité de 46 mégawatts (MW), selon le dossier de presse.

Le bouclage financier de Biokala, estimé à 100 millions d’euros n’est pas
encore finalisé, a déclaré un communicant du groupe. Proparco, une filiale de l’Agence française de développement (AFD) devrait notamment s’engager auprès

d’EDF et de Sifca, a-t-il précisé après une conférence de presse.

"La plus grande centrale à biomasse d’Afrique", devant une unité fonctionnant au bois basée au Kenya (30 MW), créera en 25 ans "800 emplois directs et indirects", dégagera "30 millions d’euros de revenus
supplémentaires dans la filière" et favorisera "le renouvellement de 60.000 hectares de plantations" de Sifca, a expliqué Olivier Kergall, directeur du projet.

Elle mettra surtout en avant l’immense potentiel d’énergie verte de la Côte d’Ivoire, géant agricole et premier producteur de cacao au monde (env 35% des récoltes mondiales).

La Côte d’Ivoire dispose de l’un des plus importants gisement de biomasse en Afrique, estimé à 12 millions de tonnes par an, selon les chiffres communiqués par Sifca.

Le pays multiplie les investissements dans l’énergie pour accompagner sa forte croissance, d’environ 9% depuis 3 ans. Les autorités ivoiriennes ont pour ambition que 15% de son électricité soit issue de la biomasse à l’horizon 2020.

L’électricité produite par Biokala sera "vendue à l’État", soit à la CIE (Compagnie ivoirienne d’électricité, publique), a déclaré Alassane Doumbia, le vice-président de Sifca.

L’huile de palme fait vivre au total près de deux millions de personnes en Côte d’Ivoire. La production y a atteint 450.000 tonnes en 2013, représentant 3,13 % du PIB.

L’agriculture assure à elle seule 22% du PIB ivoirien, 50% des recettes d’exportation et occupe les deux-tiers de la population active, selon le ministère de l’Economie.

ck-jf/jeb
Commentaires


Comment